JO de Tokyo - Allyson Felix a désormais son trône dans l’histoire olympique
Publié

JO de TokyoAllyson Felix a désormais son trône dans l’histoire olympique

En décrochant le bronze du 400 m, vendredi, l’Américaine a remporté sa dixième médaille olympique, établissant un nouveau record pour une athlète féminine.

Allyson Felix pose tout sourire sur le podium du 400 m.

Allyson Felix pose tout sourire sur le podium du 400 m.

AFP

Allyson Felix est entrée un peu plus dans les livres d'histoire. Vendredi, à Tokyo, l’Américaine a décroché une 10e médaille olympique, un record: le bronze du 400 m, à distance de la gagnante, la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo.

Les délégations de tous pays, les journalistes, les officiels... tout le monde a crié sa joie au passage de l'Américaine sur la ligne, troisième au bout du suspense. Oui, tout le monde aime Allyson Felix.

Au moment où l'athlétisme américain vilipende ses coureurs et particulièrement son relais 4x100 m, piteusement éliminé en séries jeudi, Allyson Felix (35 ans) diffuse un vent de sérénité dans les travées du stade olympique. La Californienne possède ce charisme rare qui l'élève au dessus du tartan et des débats très terriens de son sport, les chaussures magiques, la piste rapide, les soupçons de dopage.

Les amoureux du beau geste pourraient disséquer sa foulée pendant des heures (la plus pure?), les statisticiens fous débattre de sa place dans l'histoire. Sa grande réussite est d'avoir utilisé sa renommée pour parler de sujets plus grands.

Elle rejoint Carl Lewis

Après avoir donné naissance en 2018 à sa fille Camryn, grande prématurée, elle s'est battue contre les coupes financières injustes opérées par son ancien équipementier Nike qui la jugeait finie et s'est imposée en emblème des mères sportives.

Pour les chiffres, elle devient la seule athlète féminine à décrocher une 10e médaille aux Jeux olympiques. Elle rejoint la légende Carl Lewis et ne reste devancée que par le Finlandais Paavo Nurmi (12 médailles).

La Californienne aura l'occasion de gagner une 11e médaille dans le relais 4x400 m samedi, si Team USA décide de l'aligner, possiblement aux côtés de sa partenaire d'entraînement Sydney McLaughlin, nouvelle reine du 400 m haies, depuis mercredi.

Allyson Felix n'a pas pu lutter contre Shaunae Miller-Uibo, intouchable en 48’’36, le 10e meilleur chrono de l'histoire.

«Que demander de plus?»

«Cela peut paraître cliché mais j'ai l'impression de faire bien plus que seulement de la course à pied, a indiqué Allyson Felix après la course. Je ne suis pas à tout prix à la recherche de plus de médailles, mon plus grand challenge a été de revenir. Plus tôt dans la journée, j'ai regardé de nouveau des vidéos tournées lorsque j'étais à l'hôpital avec Camryn (ndlr: sa fille née grande prématurée en 2018), ces moments très difficiles, j'ai puisé là-dedans. À un moment donné, je n'étais même pas sûre de pouvoir revenir à ce niveau. Et je suis là, aux Jeux olympiques à 35 ans. Que demander de plus? (…) On travaille pour changer les mentalités du milieu du sport. Cela va être une longue bataille. J'estime que les mères méritent autant de soutien financier que les autres, il y a encore du travail. J'espère avoir attiré l'attention sur ce genre de choses.»

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire