«Etreintes brisées»: Almodovar noie son amour sous trop d'images
Actualisé

«Etreintes brisées»Almodovar noie son amour sous trop d'images

L'Espagnol Pedro Almodovar, cinéaste qui semblait n'avoir plus rien à prouver, déclare sa flamme au cinéma en mode mineur.

Exercice de style autant qu'essai sur la passion, «Etreintes brisées» passe à côté de ses ambitions. Almodovar a voulu filmer ses amours: les films et l'image, les femmes et les rapports familiaux conflictuels, et pourtant il nous laisse de glace.

A la manière de son personnage principal, ancien réalisateur devenu aveugle, le cinéaste tâtonne et se laisse dépasser par le formel. L'image au centre du récit, on aurait bien du mal à le lui reprocher, mais les sensations s'effacent alors et nous voilà installés devant un patchwork de son œuvre, tant fignolé qu'il aura fini par noyer son âme.

(win)

«Etreintes brisées»

De Pedro Almodovar, avec Penélope Cruz, Blanca Portillo et Lluis Homar.

Ton opinion