Présidentielle américaine: Alnett, 86 ans, ne pensait pas voir un président noir de son vivant
Actualisé

Présidentielle américaineAlnett, 86 ans, ne pensait pas voir un président noir de son vivant

L'élection d'un président noir à la tête des Etats-Unis a ému profondémment nombre d'Afro-américains, qui en ce moment historique, se pressaient à Philadelphie, New York et Chicago pour célébrer la victoire de Barack Obama.

«Je n'aurais jamais pensé vivre assez longtemps pour voir ça», expliquait Alnett Wooten, en votant à Atlanta (sud-est).La vieille dame de 86 ans se souvient d'avoir vécu les années de ségrégation et de lutte pour les droits civiques des Noirs dans le Sud.La mobilisation inédite de la communauté noire dans les bureaux de vote a été mardi l'un des ingrédients de la victoire du candidat démocrate.«Je sais que mon père aurait été fier de l'Amérique», a déclaré la fille de Martin Luther King, Bernice, à la télévision.«Cela veut dire que le travail pour lequel mon père et ma mère se sont sacrifiés n'a pas été vain. J'étais très émue ce soir et j'ai pleuré en entendant l'annonce (de la victoire d'Obama)», a ajouté la fille de l'apôtre des droits civiques, assassiné il y a 40 ans.Dans un bureau de vote de Chicago, Roby Clark, 92 ans, pouvait à peine croire qu'il aller voter pour un candidat noir à la Maison Blanche. «Dieu merci, je crois que nous allons l'avoir», déclarait le vieil homme, en se souvenant des plus sombres années du racisme et de la discrimination, même quand il était sous les drapeaux.A Atlanta (Géorgie, sud-est), James Lee, un vigile, témoignait: «Quand Bush a été élu, il a semblé que le vote des Noirs ne valait absolument rien. Mais quand j'ai entendu Obama, je me suis senti inspiré par lui. Il veut changer le pays, changer de cap et il se préoccupe de tout le monde».A Chicago, où plus de 70.000 partisans s'étaient rassemblés dans un parc pour célébrer la victoire du sénateur de l'Illinois, la foule a entamé un décompte en attendant l'apparition de leur candidat, élu président.Lorsque l'image du 44e président est apparu sur les écrans, la foule a entonné: «Obama ! Obama ! Oui nous le pouvons (»Yes we can": son principal slogan de campagne).Selon les sondages à la sortie des urnes après la fermeture des bureaux de l'est du pays, près de 100% des Noirs ont voté pour Obama dans des Etats comme la Floride (98%) et la Georgie (97%).La minorité noire vote traditionnellement à 90% pour les démocrates, mais nombre de ses membres se désintéressaient de la politique jusqu'à ce que la candidature de M. Obama les persuade de s'inscrire sur les listes électorales et de se rendre dans les bureaux de vote. (afp)

Ton opinion