«Alpha Dog» révèle l'acteur Timberlake
Actualisé

«Alpha Dog» révèle l'acteur Timberlake

THRILLER. Réalisé par
Nick Cassavetes, le fils
de John, ce thriller
«coup-de-poing» est
une agréable surprise.

En s'inspirant d'un fait divers survenu au début des années 2000, le réalisateur fait mouche. Habitué aux mélos pas toujours très subtils – «John Q», «She's So Lovely» –, Nick Cassavetes parvient à casser cette image avec «Alpha Dog». Ce film raconte le destin d'une bande de jeunes dealers californiens qu'un pari fou va mener à leur perte. Ce pari, c'est celui d'une prise d'otages juste pour le fun!

Avec un minimum d'effets chocs où la violence n'est jamais gratuite, «Alpha Dog» dépeint une certaine jeunesse américaine, blanche et sans repère. Face à ces jeunes que plus rien ne peut arrêter, les parents sont démunis et ils donnent de l'ampleur à leur acte délibéré.

Pour soutenir une mise en scène efficace, au découpage nerveux, «Alpha Dog» peut compter sur une bonne BO rap et r'n'b et sur un excellent casting. Aux côtés de Sharon Stone et Bruce Willis, on trouve un Justin Timberlake épatant. Tatoué de la tête aux pieds, le crâne rasé et très souvent torse nu, il incarne un glandeur plein aux as, élevé aux clips gangsta-rap. Avec ce quatrième long-métrage, le chanteur à succès prouve qu'il n'est pas doué que pour la musique. Quant à Ben Foster («X-Men 3»), il incarne un nazi psychopathe incontrôlable avec beaucoup de crédibilité.

Olivier Delaloye

«Alpha Dog» de Nick Cassavetes, avec Justin Timberlake, Bruce Willis. Déjà disponible

Ton opinion