Actualisé 01.05.2011 à 16:53

Crise en LibyeAmbassades étrangères attaquées

En Libye, les ambassades italienne et britannique à Tripoli ont été prises pour cible dimanche par des vandales. Londres a réagi immédiatement et expulsé l'ambassadeur libyen.

Une frappe de l'OTAN sur Tripoli a manqué le colonel Kadhafi.

Une frappe de l'OTAN sur Tripoli a manqué le colonel Kadhafi.

Les ambassades italienne et britannique ont été la cible d'attaques dimanche à Tripoli, quelques heures après un bombardement de l'OTAN dans lequel le plus jeune fils de Moammar Kadhafi a été tué. La Grande-Bretagne a immédiatement réagi en annonçant l'expulsion de l'ambassadeur de Libye à Londres.

Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères William Hague a condamné les attaques contre l'ambassade, en partie incendiée, ainsi que contre les représentations diplomatiques d'autres pays. Il a donné 24 heures à l'ambassadeur libyen pour quitter la Grande-Bretagne.

A Rome, le ministère italien des Affaires étrangères a indiqué que son ambassade et celles d'autres pays avaient été prises pour cibles par des groupes de vandales, et a accusé le pouvoir libyen de ne pas prendre de mesures pour protéger les missions diplomatiques.

Frappe de l'OTAN

Dans un communiqué, le ministère a ajouté que l'attaque contre son ambassade «n'affaiblira pas» la détermination de l'Italie à poursuivre avec ses partenaires de l'OTAN la mission en Libye. Rome a retiré ses diplomates de Libye il y a plusieurs semaines.

Ces attaques interviennent quelques heures après une frappe de l'OTAN sur Tripoli qui a manqué Moammar Kadhafi mais a coûté la vie à son plus jeune fils et trois de ses petits-enfants, selon le régime libyen. L'Alliance atlantique assure avoir visé des cibles militaires et a dit ne pas pouvoir confirmer la mort de Seif al-Arab Kadhafi. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!