Fisc: Ambassadeur: les firmes US resteront en Suisse
Actualisé

FiscAmbassadeur: les firmes US resteront en Suisse

Après la réforme fiscale américaine, l'ambassadeur des USA en Suisse, Ed McMullen, ne craint pas un départ des entreprises américaines. Au contraire.

Ed McMullen, 54 ans, a mené la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016 en Caroline de Sud.

Ed McMullen, 54 ans, a mené la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016 en Caroline de Sud.

U.S. Embassy in Switzerland

«Donald Trump aime la Suisse et a un profond respect pour ses compétences économiques.» C'est en ces termes que Ed McMullen, nouvel amabassadeur américain en Suisse depuis novembre dernier, évoque son président et ses relations avec notre pays.

Dans une longue interview accordée au quotidien Nordwestschweiz, le New Yorkais, soutien de première date de Trump, n'exclut pas une visite d'Etat de la Suisse à Washington. «Le président est très accessible et n'est certainement pas retranché à la Maison-Blanche», explique-t-il. «Ce dont je suis sûr, c'est que Trump et le président Alain Berset se sont très bien entendus lors de leur rencontre bilatérale lors du WEF à Davos. Nos pays travaillent très bien ensemble.»

Et justement, Ed McMullen évoque longuement les aspects économiques des relations entre la Suisse et les USA. «Je vois un grand potentiel en Suisse, en particulier dans le domaine de la coopération économique», souligne-t-il. Et de rappeler que la Suisse est 7e dans le classement des investisseurs étrangers aux Etats-Unis. «C'est énorme pour un pays de votre taille et cela fait de la Suisse un acteur important aux yeux du président», dit-il.

Pas de craintes

L'ambassadeur contre également les craintes de voir des entreprises américaines quitter la Suisse après la réforme fiscale adoptée fin décembre aux Etats-Unis. « La réforme et une régulation en baisse ont accru l'intérêt des PME suisses pour le développement de leurs activités aux USA. Il en va de même pour les firmes américaines qui souhaitent opérer dans votre pays. Je connais plusieurs grandes entreprises qui sont sur le point de s'installer en Suisse», explique Ed McMullen, sans vouloir en dévoiler davantage. Ce sont parmi les plus grandes firmes américaines, dit-il quand même.

La Nordwestschweizsouligne que la réforme fiscale de Donald Trump vise d'abord les entreprises américaines qui retirent leurs actifs de l'étranger et retournent aux USA. Mais l'ambassadeur balaie d'un mouvement les craintes du journal de voir certaines firmes quitter la Suisse. «Je ne vois vraiment aucune raison à cela. Elles se sont installées ici en raison de l'attractivité du pays. Il s'agit de facteurs tels que la recherche, une place financière forte et la cybersécurité. Nos entreprises ne sont pas venues ici pour échapper au fisc américain. Elles profitent de la place économique suisse.»

Pour rappel, Edward McMullen a remplacé Suzi LeVine, qui avait démissionné après la victoire de Donald Trump à la présidentielle du 8 novembre 2016. Natif de New York, il avait dirigé la campagne de Trump lors des primaires en Caroline du Sud, avant de devenir membre de l'équipe de transition du président élu. C'est un alumni de la fondation américano-suisse de la Conférence des jeunes leaders. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion