Bethléem: Ambiance apaisée pour la messe de minuit à l'Eglise de la Nativité
Actualisé

BethléemAmbiance apaisée pour la messe de minuit à l'Eglise de la Nativité

Bethléem a célébré tôt jeudi matin la traditionnelle messe de minuit à l'Eglise de la Nativité, dans la ville de naissance de Jésus, en Cisjordanie, dans une ambiance apaisée.

Ce Noël est le plus joyeux de ces huit dernières années, les forces israéliennes et palestiniennes ayant réussi à coopérer pour que l'événement se déroule au mieux et en toute sécurité sur la Place de la Nativité.

Dans son homélie, le nouveau patriarche latin de Jérusalem Fouad Twal a appelé à la paix en Terre Sainte. «La guerre ne produit pas la paix, les prisons ne sont pas une garantie de stabilité. Les plus hauts des murs ne peuvent assurer la sécurité», a-t-il déclaré.

Les festivités contrastaient grandement avec la situation à seulement 75 km de là. Plus de 80 roquettes et mortiers ont été tirés mercredi depuis la Bande de Gaza sur le sud d'Israël, compliquant encore plus les efforts diplomatiques en cours, pour tenter de restaurer une trêve, dont le Hamas a annoncé l'expiration vendredi dernier.

Pour protester contre le blocus israélien, le père Manuel Musallem, le chef de la petite communauté catholique de la Bande de Gaza, qui compte quelque 300 fidèles sur une population de 1,4 million d'habitants, a d'ailleurs annulé la messe de minuit de Noël.

Mercredi, la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tipi Livni, en lice pour les législatives de février, avait déclaré: «Il y a un moment où tous les pays et tous les dirigeants disent -et c'est ce que nous disons ce soir- ça suffit (``enough is enough»).»

A Bethléem, des pèlerins venus d'Inde, du Canada, de Grande-Bretagne, des Etats-Unis et d'autres pays fredonnaient des chants de Noël sur la place de la Mangeoire, tandis que de nombreux musulmans avaient aussi rejoint la place pour participer aux réjouissances.

Bethléem ne compte plus que 35 à 50% des 40'000 habitants qu'elle avait dans les années 50. Mais grâce à l'entente retrouvée entre les forces de sécurité israéliennes et palestiniennes, les visiteurs, plus d'un million en 2008, étaient 20'000 de plus qu'en 2007. (ap)

Ton opinion