Météo clémente: «Ambiance bon enfant» au bord du lac ce week-end
Publié

Météo clémente«Ambiance bon enfant» au bord du lac ce week-end

Les rives du Léman avaient des airs d’été à Genève. Les températures estivales ont attiré du monde autour des points d’eau et dans les parcs. Dans l’ensemble, les mesures anti-Covid ont bien été respectées, juge la police cantonale.

par
Leïla Hussein
1 / 20
lhu
lhu
lhu

Tongs, shorts, lunettes de soleil et même maillots de bain… Les Genevois n’ont pas attendu l’été pour sortir les tenues estivales. Et pour cause, la météo du week-end a été particulièrement clémente, avec des températures atteignant jusqu’à 15 degrés dimanche après-midi selon MétéoSuisse. Sans surprise, le bord du lac et les parcs du canton ont été pris d’assaut par la population.

«En voyant la foule à la plage des Eaux-Vives, on a préféré venir s’installer ici», confient trois amis assis dans l’herbe au parc La Grange, où des petits groupes se sont formés de-ci de-là. Un peu plus loin, sur un banc face au lac, un homme fait bronzette. «Il y a peu de soleil à Genève. Alors dès qu’il y a un rayon, tout le monde veut en profiter», explique le retraité, qui est pratiquement le seul à porter un masque. Mais il ne s’en offusque pas. «Ça ne me fait pas peur. J’aime le monde et les gens respectent bien les distances.»

«C’est comme s’il n’y avait pas de virus»

Au bord du lac, la plage des Eaux-Vives est noire de monde. S’il est difficile de garder ses distances, les groupes restent limités à quelques personnes, rarement plus de cinq. «Bord du lac comme belle journée et bordel», plaisante Patrick, de sortie avec sa famille. «C’est comme s’il n’y avait pas de virus. On vient tous chercher notre liberté», poursuit-il, constatant qu’aucun contrôle n’est à l’ordre du jour.

À quelques pas de là, une patrouille de la police municipale observe la foule d’un regard bienveillant. Ce dimanche, les agents semblent s’accommoder de la situation et ne sont pas prêts à intervenir, sauf en cas de réels abus. «À partir de 14h, samedi, nous avons effectivement constaté une forte affluence, notamment à La Perle du lac et au parc Mon Repos. Nous avons déployé un certain nombre d’agents qui ont dû effectuer quelques rappels. Mais dans l’ensemble, la journée s’est déroulée dans une ambiance bon enfant», indique Silvain Guillaume-Gentil, porte-parole de la police cantonale genevoise.

Attroupements de jeunes en soirée

Le port du masque n’étant pas obligatoire sur les quais ou dans les parcs, peu de personnes l’arboraient ce week-end, ce que regrette le communicant. «On aurait pu s’attendre à ce que les gens le portent, sachant que la forte concentration de personnes a transformé ces lieux en zones à forte affluence, comme les Rues-Basses où le masque est obligatoire. Mais on est compréhensifs. On sait que la population a besoin d’un exutoire.»

Samedi, en début de soirée, les forces de l’ordre ont dû intervenir à cinq reprises pour des attroupements de jeunes, dont un réunissant une trentaine d’ados. «Leurs identités ont été relevées et ils seront dénoncés», précise Silvain Guillaume-Gentil.

Ton opinion

724 commentaires