Actualisé 15.03.2009 à 18:49

LausanneAmbiance de feu pour le cauchemar du rap français

Accompagné de son label, Foolek,
le rappeur parisien Rohff a fait trembler les murs des Docks, samedi soir.

de
Laurent Reichenbach

Rimeur Offensif Honorant le Fond et la Forme, plus connu sous le nom de Rohff, a profité de son succès en France et de son exposition médiatique pour présenter son 5e opus, «Le code de l'horreur».

L'ancien membre de la Mafia K'1 Fry devait être accompagné par les nouveaux talents de son label, le rappeur Casus Belli, les rappeuses Amy et Bushy ainsi que DJ Corts. Mais les deux Maliennes Amy et Bushy, qui devaient faire la première partie du concert, n'ont pas répondu à l'appel.

Pas désarçonné pour autant, Rohff s'est déchaîné deux heures durant, offrant à l'assistance en sueur un concert tout en puissance. Accompagné d'une choriste et de DJ Corts, ils ont fait transpirer les Docks. Du haut de son estrade, «Le Patron» a réussi à créer une ambiance surchauffée.

Dans le public, plusieurs bagarres ont d'ailleurs éclaté. Une coupure d'un quart d'heure a permis à DJ Corts de mixer et de faire profiter la salle de son talent. Les spectateurs n'ont pas été déçus et n'hésiteront désormais plus à affubler Rohff de son surnom préféré, «le cauchemar du rap français».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!