Russie: Ambiance sauna dans l'avion: 50 degrés à bord
Publié

RussieAmbiance sauna dans l'avion: 50 degrés à bord

Un dysfonctionnement de l'air conditionné a fait vivre un véritable enfer aux passagers d'un vol Novosibirsk - Ekaterinburg.

par
joc

Les passagers d'un vol de la compagnie Siberian Airlines qui reliait Novosibirsk à Ekaterinburg ont enduré un périple infernal, la semaine dernière. Après avoir poireauté de longues minutes dans un bus aux portes ouvertes par -25°C, les voyageurs pensaient enfin pouvoir profiter de la chaleur de l'avion. Ils ne croyaient pas si bien dire: en entrant dans la cabine, les passagers ont été accueillis par une odeur de brûlé et une température frôlant les 50°C. «J'ai posé ma main à l'endroit d'où sortait l'air conditionné, et j'ai eu l'impression qu'il était en train de bouillir», raconte au «Daily Mail» Vladimir Shakhrin, un voyageur.

Avant même le décollage, la situation a pris une tournure cauchemardesque. «L'avion était comme un sauna, et les gens ont commencé à se plaindre», décrit le passager. En plus de l'inconfort généré par la chaleur étouffante, les passagers étaient très inquiets pour leur sécurité: une forte odeur de câbles brûlés leur faisait craindre le pire. «Nous descendons tout de suite», «Arrêtez l'avion», «Je ne veux pas voler, votre avion a un problème», ont lancé tour à tour les voyageurs.

Du très chaud au très froid

Convoqué hors du cockpit, le commandant de bord a affirmé que l'appareil était en bon état mais admis qu'il y avait un problème avec l'air conditionné. Il a par ailleurs assuré aux passagers que tout s'arrangerait après le décollage, mais cela n'a pas été le cas. Dans un premier temps, les températures ont drastiquement chuté, avant de remonter à des hauteurs insupportables. «Pendant tout le vol, soit nous suffoquions de chaud, soit l'air était glacial», résume Vladimir. Deux passagères ont fini par faire un malaise.

Le Comité d'enquête de la Fédération de Russie à Ekaterinburg a annoncé l'ouverture d'une enquête. Une hôtesse de l'air a par ailleurs confié aux passagers avoir déjà vécu cet incident à bord du même appareil. «Vous êtes en l'air, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas, et vous ne savez pas quelles pourraient être les conséquences. Je n'ai jamais connu de vol aussi affreux», conclut Vladimir. Une porte-parole de la compagnie s'est contentée de déclarer que des spécialistes étaient à la recherche de la cause de ce couac.

Ton opinion