Actualisé 25.03.2012 à 13:31

LNA - Play-out

Ambri perd avec panache contre Genève

Samedi, lors de l'acte IV de la finale de play-out, les Tessinois ont combattu avec la rage du désespoir avant de subir une défaite cruelle (2-3 tab). Les Genevois ont sauvé leur place en LNA.

de
Oliver Dufour, Ambri-Piotta
Le gardien Thomas Bäumle a pourtant rendu une copie presque parfaite.

Le gardien Thomas Bäumle a pourtant rendu une copie presque parfaite.

Ambri-Piotta est une équipe qui a de la fierté. Elle l'a prouvé en refusant de laisser Genève-Servette partir trop vite en vacances. Devant un public au dévouement et à la foi inébranlables – alors qu'il était jusqu'à samedi sevré de victoire dans son antre depuis le 23 décembre dernier, soit 11 matches – la formation tessinoise a livré un exemplaire baroud d'honneur. Elle a ainsi répondu à ceux qui prétendaient qu'elle allait brader le match pour mieux préparer une inévitable série de promotion-relégation contre le futur roi de LNB.

La veille, le HCAP s'était réuni en séance de crise pour tenter de retrouver l'étincelle qui permettrait aux joueurs de retrouver du mordant. Le réveil de la dernière chance, en somme. Celui-ci a failli avoir lieu. L'entraîneur Kevin Constantine a pour l'occasion brassé ses trios d'attaquants. Exit Joël Perrault et Julian Walker, ce dernier annoncé malade. A leur place, Eric Landry, Ladislav Kohn, Vitaly Lakhmatov et Michael Loichat ont trouvé grâce aux yeux du coach.

Bäumle héroïque

Les patineurs «biancoblu» ont combattu jusqu'au dernier souffle pour tenter de prolonger la série. Mais c'est devant leur but que la progression la plus flagrante a été constatée. En lieu et place du hoquetant Canadien Nolan Schaefer, c'est Thomas Bäumle qui a retrouvé les faveurs de la cote pour défendre les filets tessinois. En vue d'un affrontement encore hypothétique avec le champion de la division inférieure, le Suisse partirait sans doute favori, puisqu'un club de LNA ne peut aligner que deux renforts étrangers dans cette série.

Et le futur portier de Langnau n'a pas déçu. Dès l'entame, le Soleurois s'est mis en évidence. Il a gagné son face à face avec un Rico Fata échappé alors que les Aigles évoluaient pourtant en infériorité numérique (3e). Une minute plus tard, il captait de la mitaine un envoi dangereux de Morris Trachsler. Parfait au terme des vingt premières minutes, Bäumle a tout de même capitulé dans le deuxième tiers-temps. En double supériorité numérique, c'est avec un brin de chance que le GSHC a pu répondre à l'ouverture du score signée Paolo Duca (28e). Le tir non-cadré de Kevin Hecquefeuille, libéré depuis qu'il a enfin trouvé le chemin des filets jeudi, a été dévié derrière un Bäumle impuissant par une crosse léventine (31e).

Ambri l'a emporté au nombre de buts marqués

Le cerbère de la Valascia a ensuite sorti le grand jeu en stoppant tour à tour, en un contre un, Daniel Rubin (37e) et Juraj Simek (38e). Il a poursuivi ses prouesses héroïques en volant à Samuel Friedli un but tout fait (43e). Alors qu'il avait quitté sa cage pour dégager un puck le long de la bande, le sauveur d'Ambri a dévié le palet de la crosse à l'aide d'un plongeon désespéré sur le ventre. Dans la foulée, Bäumle n'a toutefois rien pu faire pour arrêter le missile en pleine lucarne d'un Flurin Randegger libre de tout marquage (44e).

Un but qui aurait pu sonner le glas des Léventins. Mais une passe lumineuse de Grégory Hofmann pour Zdenek Kutlak à la ligne bleue a permis au défenseur tchèque de faire durer le suspense jusqu'à la séance de tirs aux buts (53e).

«Ce n'était pas facile pour moi, parce que je n'avais pas joué depuis quelque temps, a confié Thomas Bäumle. Mais même en tant que remplaçant, je me suis parfaitement préparé mentalement. Je crois que le chemin du succès est une question de confiance. Il faudra être prêt et je me réjouis d'entamer la dernière phase contre l'équipe de ligue B», a conclu le gardien.

En réalité, Ambri aurait dû remporter cette partie au terme du temps réglementaire. La formation tessinoise s'est injustement vu refuser un but valable de Julien Bonnet pour un hors-jeu inexistant (26e). «J'espère que l'arbitre reverra la vidéo et s'apercevra de son erreur, a souhaité le défenseur. Mais tout le monde à le droit de se tromper, ça fait partie du jeu. C'est dommage, car Genève ne nous était pas supérieur», a-t-il regretté. A deux reprises, la formation locale a également touché les montants d'un Tobias Stephan souvent fautivement chargé par les attaquants léventins (Landry, Raffainer et Kohn ont tous renversé l'ultime rempart «grenat»).

Stephan s'est finalement vengé de ses adversaires en remportant la série de tirs au buts finale. Il a provoqué les échecs d'Inti Pestoni, Ladislav Kohn et Raeto Raffainer, alors que seul Eric Landry a su le battre. En face, Daniel Rubin, Juraj Simek et Flurin Randegger ont mis un point final à leur saison en transperçant Bäumle.

Télégramme

Valascia. 2731 spectateurs. Arbitres: Kämpfer/Rochette, Mauron/Tscherrig. Buts: 28e Duca (Noreau, Kutlak/à 5 contre 4) 1-0. 31e Hecquefeuille (Fata, Vampola/à 5 contre 3) 1-1. 44e Flurin Randegger (Vampola, Rubin) 1-2. 53e Kutlak (Hofmann) 2-2. Tirs au but: Rubin 0-1, Pestoni -; Simek 0-2, Landry 1-2; Trachsler -, Kohn -; Vampola -, Raffainer -; Flurin Randegger 1-3.

Pénalités: 7 x 2' contre Ambri-Piotta, 6 x 2' contre Genève-Servette. Topscorers PostFinance: Noreau; Fata.

Ambri-Piotta: Bäumle; Noreau, Kobach; Casserini, Schulthess; Kutlak, Trunz; Julien Bonnet, Pascal Müller; Pedretti, Landry, Kohn; Lakhmatov, Mattia Bianchi, Duca; Pestoni, Hofmann, Raffainer; Loichat, Schlagenhauf, Grassi.

Genève-Servette: Tobias Stephan; Hecquefeuille, Goran Bezina; Schneeberger, Gautschi; Gian-Andrea Randegger, Mercier; Antonietti; Roland Gerber, Flurin Randegger, Samuel Friedli; Simek, Trachsler, Fata; Rubin, Dan Fritsche, Vampola; Rivera, Berthon, Pivron; John Fritsche.

Notes: Ambri-Piotta sans Botta, Demuth, Martin Kariya, Incir, Murovic, Stucki, Westrum, Trevor Meier (blessés), Walker (malade), Perreault ni Schaefer (étrangers surnuméraires); Genève-Servette sans Pothier, Salmelainen, Jean Savary, Paul Savary, Vermeille, Walsky ni Vukovic (blessés). 50e tir sur le poteau de Loichat. Temps-morts: 65e Ambri-Piotta; 76e Genève-Servette.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!