Industrie pharmaceutique: Amende de 560 millions de francs pour Astrazenec
Actualisé

Industrie pharmaceutiqueAmende de 560 millions de francs pour Astrazenec

Le ministère de la justice américain a annoncé mardi que le groupe pharmaceutique Astrazeneca avait accepté de verser plus de 560 millions de francs d'amende.

Cette décision solde des accusations selon lesquelles le Britannique avait recommandé un usage non autorisé du neuroleptique Seroquel.

«C'est la plus grosse amende jamais versée par une société pour régler des poursuites au civil liées à des accusations de commercialisation non autorisée» aux Etats-Unis, a souligné le ministre de la Justice Eric Holder.

Les autorités américaines affirment que l'agence du médicament (FDA) n'avait autorisé le Seroquel que pour le traitement de la schizophrénie, en 1997. A partir de 2004, il avait également donné son feu vert pour des troubles maniaco-dépressifs.

Mais «entre janvier 2001 et décembre 2006, Astrazeneca a fait la promotion du Seroquel auprès de psychiatres et d'autres médecins pour certains usages non autorisés par la FDA». Et de citer la maladie d'Alzheimer, la maîtrise de la colère, l'anxiété, des troubles de l'attention, la démence, des troubles de l'humeur ou consécutifs à un événement traumatique, ou enfin l'insomnie.

L'amende correspond à une pénalité pour avoir avoir fait supporter aux systèmes publics d'assurance santé des remboursements indus. D'autre part, elle sanctionne la rémunération des médecins qui recommandaient des usages non autorisés du Seroquel. (ats)

Ton opinion