Amende record pour le roi du spam
Actualisé

Amende record pour le roi du spam

Stanford Wallace vient d'être condamné par une Cour américaine à payer près de 5 millions de francs.

Il était accusé d'avoir infecté des PC à l'aide d'un logiciel publicitaire chargé en même temps de vendre l'antidote. Sa condamnation est la dernière d'une série exemplaire aux Etats-Unis. Autoproclamé «roi du spam», Wallace s'était fait connaître au début des années 1990 avec des fax publicitaires sauvages et après avoir contaminé des ordinateurs à un rythme de 30 millions de pourriels par jour.

Ton opinion