Boudry (NE): Amendés pour une fiesta sauvage en plein Covid-19
Publié

Boudry (NE)Amendés pour une fiesta sauvage en plein Covid-19

Les deux organisateurs d’une soirée en forêt cet été ont payé cher leur soif de danser. Avec le retour en force des mesures, les fêtards sont désormais avertis.

par
Francesco Brienza
Les mesures de protection sanitaire étaient insuffisantes.

Les mesures de protection sanitaire étaient insuffisantes.

iStock / Image prétexte

La discrétion n’assure pas toujours l’impunité. C’est ce qu’ont appris deux jeunes Neuchâtelois de 24 et 25 ans. Le duo vient d’être condamné pour avoir organisé une fête sauvage dans une forêt de Boudry le 18 juillet dernier. De midi à 20h, la sono hurlait, bière et rhum coulaient à flots et à (très) bon prix, sans qu’aucune autorisation n’ait été accordée.

Mais le problème principal résidait dans les lacunes du plan de protection mis en place contre le Covid-19. Si du gel hydroalcoolique était à disposition, il n’y en avait pas en suffisance, et aucun dispositif de traçage n’était prévu. «De plus, les organisateurs n’ont pas obéi aux injonctions de la police», précise le procureur qui s’est occupé du dossier.

Les deux jeunes ont écopé d’une amende de 500 francs chacun. Ils devront en outre se partager les frais de procédure, qui se montent à 1500 francs. À l’heure où les restrictions de rassemblements dans les espaces publics et privés sont réintroduites dans le canton, voilà qui devrait faire réfléchir les organisateurs potentiels de soirées sauvages.

Une autre fête à l’issue fatale

À noter que c’est dans une soirée illégale du même type qu’un jeune de 20 ans avait trouvé la mort dans les gorges de l’Areuse, aussi sur la commune de Boudry, en septembre dernier. Il avait fait une chute en cherchant à rallier la fête, qui accueillait 150 personnes. Le porte-­parole de la police neuchâteloise déclarait à l’époque qu’il était difficile d’évaluer le nombre de fêtes sauvages qui se tiennent depuis l’émergence du Covid-19, mais que «le phénomène était en augmentation»

Ton opinion