Saut à skis - Coupe du monde: Ammann presque assuré de gagner
Actualisé

Saut à skis - Coupe du mondeAmmann presque assuré de gagner

Simon Ammann saute vraiment sur une autre planète. Dans la foulée de son doublé olympique de Vancouver et de sa récente victoire à Lahti, le Suisse s'est également imposé de manière magistrale à Kuopio, malgré les caprices du vent.

Il est désormais quasi assuré de remporter la Coupe du monde.

Ammann (28 ans) a tué le concours dès son premier saut, se posant à 128,5m alors que le plus long saut avant lui avait été celui d'Adam Malysz à 123m. Le sauteur du Toggenburg a aussi effectué un deuxième vol à 126m, ce qui lui a assuré un net succès avec 16,9 points d'avance sur son habituel dauphin polonais, qui finit 2e derrière lui pour la 5e fois consécutive! La troisième marche du podium est revenue au Norvégien Andres Jacobsen, grâce notamment à un deuxième saut à 126,5m.

Gregor Schlierenzauer, seulement 11e à Kuopio, a sans doute définitivement perdu ses dernières illusions de remporter la Coupe du monde pour la deuxième fois de suite. L'Autrichien, loin de sa meilleure forme, possède désormais 183 points de retard sur Ammann, alors qu'il ne reste que deux concours et donc 200 points à gagner.

A sa portée

Sauf scénario incroyable, le Saint-Gallois deviendra donc le premier Suisse à inscrire son nom au palmarès de la Coupe du monde. Une 14e place vendredi à Lillehammer ou ce week-end à Oslo lui suffira pour que son triomphe soit officiel et définitif.

Cet objectif semble constituer une simple formalité pour un athlète qui a remporté ses cinq derniers concours. Cette saison, Ammann a gagné à sept reprises en Coupe du monde. Il en est à 15 victoires sur le circuit depuis ses débuts en 1997.

Jusqu'au bout

Le Saint-Gallois se réjouissait de ce nouvel exploit. «J'espère que cela sera décisif. Je crois que je peux maintenir ma forme aussi à Lillehammer et ensuite à Oslo», a déclaré le champion olympique, un grand sourire aux lèvres.

Pour sa part, son entraîneur Martin Künzle se disait enthousiasmé par les performances de son joyau. «Les mots me manquent tant Simon se montre supérieur aux autres. Il a conservé la forme de Whistler et est vraiment imbattable actuellement. Ce serait une grosse surprise pour moi s'il ne gagnait pas encore les deux derniers concours de la saison.»

Küttel en crise

Loin de Simon Ammann, Andreas Küttel poursuit sa descente aux enfers. Piètre 33e de la première manche, il ne s'est même pas qualifié pour la finale. La fin de saison constituera sans doute un soulagement pour le champion du monde au grand tremplin, qui vit une grosse crise de confiance cet hiver. (ats)

Ton opinion