Vancouver 2010: Ammann vers un remake de Salt Lake City?
Actualisé

Vancouver 2010Ammann vers un remake de Salt Lake City?

Simon Ammann, double médaillé d'or en 2002 à Salt Lake City, et Andreas Küttel, seront les deux seuls Suisses engagés dans les épreuves de saut à skis lors JO.

Simon Ammann, actuel leader de la Coupe du monde, fait partie des prétendants aux places sur le podium lors des deux épreuves de Whistler Mountain, tandis qu'Andreas Küttel va tenter d'engranger un maximum de confiance pour aborder la fin de la saison.

Avec Gregor Schlierenzauer, Simon Ammann domine la Coupe du monde de la tête et des épaules. Nul doute que les deux hommes tiendront le haut de l'affiche lors des épreuves au petit et au grand tremplin. Habitué au rôle de favori, le Toggenbourgeois sait ce qu'il a à faire: «une médaille est un devoir. Une chose est sûre, j'apprécie ce rôle de candidat aux titres.» Actuellement en pleine confiance, «Simi» accumule les bonnes performances depuis le début de la saison. Sur les dix-huit concours disputés depuis l'ouverture de la saison en Finlande, il a terminé à douze reprises sur le podium, s'imposant même cinq fois.

Tous les atouts

Afin de mettre tous les atouts de son côté, Simon Ammann a renoncé aux épreuves de Willingen qui se sont déroulées le week-end précédent l'ouverture des Jeux olympiques. En Autriche, il aurait pu définitivement asseoir sa place de leader de la Coupe du monde mais a préféré se concentrer sur les épreuves canadiennes. «Celui qui se rendra à Willingen ne sera pas champion olympique», justifie- t-il. Mieux, il a décidé de traverser l'Atlantique quatre jours avant les premiers entraînements. «Grâce à cela, je serai parfaitement reposé pour me concentrer sur la prépration technique.»

Si Simon Ammann grimpe sur le podium plus souvent qu'à son tour, Andreas Küttel est pour sa part plus en retrait depuis le début de la saison. Champion du monde en 2009 à Liberec, le sauteur d'Einsiedeln a prouvé qu'il est capable de s'imposer dans une compétition lorsque personne ne l'attend. Et à Vancouver, personne ne l'attendra ! Dans une spirale négative durant la première partie de la saison, il a même décidé de faire une pause avant de revenir pour la Tournée des Quatre-Tremplins. Si les résultats n'ont pas été à la hauteur, «Andi» parle d'une «bonne tendance». Pour l'heure, Küttel a décroché trois diplômes en 2002 à Salt Lake City et en 2006 à Turin et pourraît être mûr pour une médaille

Pas d'équipe

Derrière Gregor Schlierenzauer et Simon Ammann, les Autrichiens Andreas Kofler et Wolfgang Loitzl, ainsi que Janne Ahonen (Fin) ou encore Adam Malysz (Pol) tenteront de décrocher le Graal pour la première fois de leur carrière. Pour le Finlandais et le Polonais, il devrait d'ailleurs s'agir des dernières opportunités avant une retraite bien méritée. Ahonen avait d'ailleurs arrêté la compétition durant une année mais s'est ravisé en voyant les concours à la télévision. Vierge de titre olympique, le «Sphinx» pourrait écrire l'histoire en décrochant l'or à Vancouver, rejoignant Matti Nykänen dans le cercle des meilleurs sauteurs de l'histoire.

La Suisse avait pour ambition d'envoyer quatre sauteurs au Canada afin d'y disputer la compétition par équipes. Malheureusement, la relève composée de Pascal Egloff, Marco Grigoli ou de Rémi Français n'a jamais su saisir sa chance. Ainsi, Simon Ammann et Andreas Küttel se concentreront sur les deux compétitions individuelles qui se dérouleront le 13 février sur le petit tremplin et le 20 février sur le grand tremplin.

(si)

Ton opinion