Villars-sur-Ollon (VD): Privé de bras à cause du coronavirus, l’hôtel ferme
Publié

Villars-sur-Ollon (VD)Privé de bras à cause du coronavirus, l’hôtel ferme

Entre les employés positifs et ceux en quarantaine, le RoyAlp a décidé de fermer à titre provisoire par manque de personnel, vendredi soir. Des clients du cinq 5 étoiles ont été relogés, les autres ont préféré écourter leur séjour.

Le RoyAlp, un cinq étoiles situé dans la station vaudoise de Villars-sur-Ollon, a fermé temporairement ses portes à cause du coronavirus.

Le RoyAlp, un cinq étoiles situé dans la station vaudoise de Villars-sur-Ollon, a fermé temporairement ses portes à cause du coronavirus.

Les coups durs se suivent et ne se ressemblent pas pour le RoyAlp. Le seul hôtel cinq étoiles de la station vaudoise de Villars-Gryon a décidé d’interrompre provisoirement ses activités, vendredi aux environs de 17h. L’établissement a confirmé l’information révélée par la Rts. «Nous avons décidé de fermer car sur 92 employés, 16 sont positifs et 45 sont en quarantaine. Nous n’avions plus assez de personnel pour offrir un service digne du standing d’un cinq étoiles», a expliqué Levente György-Mozes, responsable des ventes et du marketing de l’hôtel.

Flux tendu depuis mercredi

La situation a commencé à se compliquer mercredi avec treize cas positifs au coronavirus. Pour les autorités sanitaires vaudoises, tous les ingrédients étaient réunis pour un cluster au sein du personnel de l’établissement. Une équipe mobile s’est rendue sur place jeudi pour des tests en masse. Les clients de l’hôtel, une soixantaine de personnes, ont été testées et mises en quarantaine préventive. Les analyses effectuées en laboratoire ont mis en évidence au moins deux cas de variant anglais du coronavirus. Ce qui laisse supposer une forte possibilité que le nombre soit beaucoup plus élevé. L’hôtel avait toutefois reçu le feu vert des autorités sanitaires pour poursuivre ses activités. «Selon les constatations effectuées sur place, le plan de protection a été respecté permettant ainsi de garantir la protection des clients. Il n’y avait pas de raison de fermer l’établissement», a indiqué le médecin cantonal Karim Boubaker, jeudi soir.

Mais vendredi, trois employés positifs sont venus allonger la liste des membres du personnel ayant contracté le virus. La goutte de trop pour l’établissement…

«Nous avons une quinzaine de chambres occupées. La majorité des clients résident en Suisse et ont souhaité rejoindre leurs domiciles respectifs. Nous avons pu reloger nos hôtes qui souhaitaient poursuivre leur séjour», a souligné Levente György-Mozes. Dans la soirée de vendredi, l’établissement a fait part de son souhait de rouvrir «dans les meilleures conditions possibles dès le mois de février».

(apn)

Ton opinion

254 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Ce pseudo est déjà utilisé

24.01.2021, 00:05

Des bras ils en greffent en france

Dextroman

23.01.2021, 23:06

Pendant ce temps, les nombrilistes égoïstes ne font pas cas de la crise sanitaire. J'ai mon salaire de cadre, mon Audi, tant que je peux aller skier et mener ma petite vie comme d'ordinaire, tout va bien ! Tant pis pour les indépendants, ceux qui ont perdu leur emploi ou luttent pour leur vie... Ces gens vous prennent de haut avec leur sourire malicieux comme si tous les autres étaient des c... Cette crise me laisse un goût amer quant à l'avenir de l'humanité. Triste monde.

5 étoiles GE

23.01.2021, 21:14

À Genève, nos Hôteliers 5 ***** responsables et visionnaires ont fermé leurs hôtels pour ne pas infecter leurs clients et leur personnel. C'est toujours les plus responsables qui souffrent dans une Pandémie