Loi: Amsterdam se moque de la loi antifumée
Actualisé

LoiAmsterdam se moque de la loi antifumée

Tous les moyens sont bons dans la ville hollandaise pour contourner l'interdiction.

par
Sonia Johnson
RSR
Amsterdam

Malgré 52% de personnes opposées, les Pays-Bas ont adopté la loi sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics. Son application suscite désormais le débat, notamment pour les petits cafés tenus par leur seul propriétaire. Ceux-ci ne seraient pas concernés par la loi, qui vise principalement à protéger les employés de la fumée passive. Donc pas d'employés, pas d'interdiction.

Du coup, comme explique ce patron de restaurant, «j'applique la législation suivant mon humeur du jour». Ce jour-là, au vu du brouillard enfumé du restaurant, il était d'excellente humeur...

Les bars plus importants peuvent avoir une salle fumeurs dans laquelle les serveurs n'entrent pas. Pour les autres, le risque de sanctions est bien réel: avertissement, amende au gérant de 300 euros (450 fr.) en cas de récidive puis amende au gérant et au consommateur. Enfin une fermeture d'un mois est prévue après une quatrième infraction. Mais beaucoup de cafés préfèrent parier sur leur chance et garder leur clientèle.

Sophie Mazurie vit à Amsterdam: «Au début les habitudes ont changé et on avait vraiment l'impression que la loi serait appliquée. Aujourd'hui force est de constater que nombre d'établissements sont entièrement fumeurs, comme avant.» Dans certains bars, les habitués cotisent même pour une cagnotte qui servira à payer les amendes en cas de passage de la police.

L'idée inspirera-t-elle les bistrots romands, avec l'entrée en vigueur de la loi antitabac dans plusieurs cantons?

Ton opinion