Décès d'Amy Winehouse: Amy ensevelie aujourd'hui dans l'intimité
Actualisé

Décès d'Amy WinehouseAmy ensevelie aujourd'hui dans l'intimité

Les obsèques de la chanteuse britannique Amy Winehouse, trouvée morte samedi dans son domicile londonien, auront lieu aujourd'hui dans un cadre privé.

Les obsèques de la diva de la soul seront réservées à la famille et aux amis proches, a annoncé lundi un porte-parole de la famille de la chanteuse décédée.

Le représentant de la famille de la défunte n'a pas révélé le lieu et l'heure de la cérémonie. Le domicile de la famille Winehouse se trouve à Southgate, au nord de Londres.

Le corps d'Amy Winehouse a été restitué lundi à sa famille après qu'un examen médico-légal n'eut pas permis d'établir d'une façon formelle la cause de son décès. Selon la tradition juive, Amy Winehouse doit être inhumée le plus rapidement possible.

Mitch et Janis Winehouse, ses parents, ont formellement identifié lundi son corps. Ils se sont rendus ensuite à son domicile de Camden Square, dans le nord de Londres, où ils ont vu les fleurs, messages, bougies, bouteilles de vodka ou canettes de bière déposés sur le trottoir par des admirateurs, en hommage à la chanteuse disparue à l'âge de 27 ans. (ats)

Microsoft s'excuse pour un «tweet» malencontreux sur Amy Winehouse

Le géant américain des logiciels, Microsoft, a présenté lundi ses excuses à des internautes furieux contre la publication d'un «tweet» considéré comme une tentative de gagner de l'argent avec la mort de la chanteuse britannique Amy Winehouse.

«Nous nous excusons auprès de vous tous si notre précédent tweet appelant à télécharger des chansons d'Amy Winehouse a semblé purement motivé par des buts commerciaux», écrit un porte-parole de l'entreprise sur le compte tweetbox360.

«Nous vous assurons que c'est loin d'être le cas», continue-t-il.

Tout le week-end, Microsoft a suscité les foudres des internautes après avoir posté sur ce même compte Twitter une invitation à se souvenir d'Amy Winehouse en achetant des versions numérisées de son album «Back to Black» sur la boutique de téléchargement en ligne de l'entreprise social.zune.net.

«Bien sûr que cet acte était purement commercial, abominable vermine!», a répliqué un utilisateur de Twitter en réponse aux excuses de Microsoft.

Ton opinion