Surveillance de l’épidémie: Analyse des eaux renforcée pour détecter toute reprise du Covid
Publié

Surveillance de l’épidémieAnalyse des eaux renforcée pour détecter toute reprise du Covid

Le système de surveillance de l’OFSP a été complété par un grand nombre de nouvelles stations d’épuration qui lui transmettent des échantillons.

Tout le monde va aux toilettes et les eaux usées disent précisément quelles sont les dynamiques épidémiques.

Tout le monde va aux toilettes et les eaux usées disent précisément quelles sont les dynamiques épidémiques.

Institut Eawag

Auparavant, seules six stations d’épuration participaient au programme de surveillance des eaux usées. Les analyses sont menées notamment par l’institut Eawag et l’EPFL, sur mandat de la Confédération. Désormais, ce seront une centaine de stations qui fourniront des échantillons à analyser, annonce l’OFSP mardi. Le but est de pouvoir détecter presque en temps réel d’éventuelles reprises locales de l’épidémie et l’apparition potentielle de nouveaux variants.

Lors de l’abandon des mesures Covid, l’OFSP avait dit vouloir continuer à garder un œil sur l’évolution de l’épidémie. Avec la forte baisse du nombre de tests réalisés (environ 100’000 par semaine selon les chiffres de la semaine dernière, contre 100’000 par jour lors du premier pic de la vague Omicron), d’autres moyens devaient être trouvés. Et les eaux usées, elles, ne mentent pas.

Lieux touristiques ciblés

«Plus de 100 stations d’épuration participent au monitorage national et fournissent des échantillons deux à six fois par semaine. Elles couvrent environ 70% de la population suisse», précise l’OFSP, qui ajoute que les principaux lieux touristiques ont été intégrés afin, notamment, de pouvoir détecter de nouveaux variants qui viendraient de pays étrangers.

«Les résultats montrent que la charge virale et la composition des variants dans les eaux usées reflètent de manière fiable l’évolution épidémiologique au sein de la population», ajoute encore l’OFSP.

(ywe)

Ton opinion

37 commentaires