Football: Ancien banni, Kasami pourrait prolonger à Sion
Actualisé

FootballAncien banni, Kasami pourrait prolonger à Sion

Le milieu de terrain zurichois ne serait pas contre un nouveau contrat en Valais, après avoir accepté les conditions de chômage partiel du club.

par
Sport-Center
Kasami sous les couleurs du FC Sion. Une image qui n'appartient pas forcément au passé.

Kasami sous les couleurs du FC Sion. Une image qui n'appartient pas forcément au passé.

Keystone/Archive

On pensait la fracture entre les joueurs du FC Sion et Christian Constantin irréversible. Pourtant, la situation semble s'améliorer depuis quelques jours. Si Johan Djourou et Alex Song restent campés sur leurs positions, quatre des neuf bannis ont finalement accepté les conditions de chômage partiel: Ermir Lenjani, Birama Ndoye, Mickaël Facchinetti et Pajtim Kasami.

Des appels de toute l'Europe

Ce dernier, dont le contrat se termine à la fin de la saison, se dit même prêt à prolonger en Valais, comme il l'a affirmé à l'agence Keystone-ATS lundi: «Croyez-moi, le FC Sion est depuis trois ans «mon» club. Ainsi, je ne suis pas contre de prolonger l'aventure. Mais c'est le club qui a les cartes en main.»

Kasami, qui possède le plus gros salaire de l'effectif, se dit apaisé aujourd'hui. «Le refus dans un premier temps du chômage partiel a déclenché une véritable tempête médiatique, explique celui qui est confiné à Montreux. Des journalistes de l'Europe entière n'ont cessé de m'appeler. Maintenant que la question est réglée, je dois reconnaître que je me sens beaucoup mieux.»

«Tout se retrouve très vite dans les journaux»

Au passage, l'ancien joueur de Fulham ne s'est pas privé pour glisser une petite pique à son club. «La communication autour du FC Sion est un peu spéciale dans la mesure où presque rien ne reste à l'interne, a-t-il souligné. Tout se retrouve très vite dans les journaux.»

Focalisé sur la fin de saison avec Sion, l'international suisse confie être dans le flou quant à son avenir. Une chose est certaine: il souhaite «trouver le projet qui [lui] donnera le plus de chances de revenir en équipe de Suisse», où il n'a plus joué depuis mars 2016.

«Tout serait plus aisé si le FC Sion tenait les premiers rôles en championnat, affirme-t-il. Je suis toujours dans la liste des 30 présélectionnés. Je sais que je n'étais pas loin d'être appelé en octobre dernier pour les rencontres contre l'Irlande et Gibraltar. Maintenant, je dois briller avec mon club, qu'il s'agisse du FC Sion ou d'un autre, pour convaincre le sélectionneur.» Pajtim Kasami sera-t-il présent au rendez-vous de l'Euro en 2021?

Ton opinion