Cyclisme - Tour de France: André Greipel fait le bonheur de la TV
Actualisé

Cyclisme - Tour de FranceAndré Greipel fait le bonheur de la TV

Le sprinter a remporté le quatrième succès allemand du Tour alors que la chaîne ARD vient de faire son retour.

par
Julien Caloz
Valence
1 / 38
27.07 Les journalistes britanniques célébraient lundi le succès de Chris Froome, premier Britannique à avoir remporté deux fois le Tour de France.

27.07 Les journalistes britanniques célébraient lundi le succès de Chris Froome, premier Britannique à avoir remporté deux fois le Tour de France.

La presse soulignait notamment lundi les protestations d'honnêteté du coureur britannique face aux accusations non prouvées qui l'ont visé.

La presse soulignait notamment lundi les protestations d'honnêteté du coureur britannique face aux accusations non prouvées qui l'ont visé.

Avant le départ du Tour, aux Pays-Bas, la rédactrice en chef de la rubrique sportive ARD sur la Grande Boucle, Gabi Bohr, espérait «quelques victoires allemandes». Son vœu a été largement exaucé. Tony Martin a porté le maillot jaune et remporté une étape alors que son compatriote Andre Greipel s'est imposé hier pour la troisième fois au sprint.

Le « gorille de Rostock», tel est son surnom, a parfaitement joué tactiquement pour battre John Degenkolb et Alexander Kristoff dans l'emballage final. «J'ai choisi de prendre la roue de Kristoff parce que j'avais compris qu'il serait fort sur ce final, a-t-il expliqué. Quand j'ai vu le panneau des 250 mètres, j'ai placé mon accélération et la puissance était là. A 100 mètres, je suis passé sur le onze dents et j'étais bien content que ma chaîne reste en place! Je remporte ma troisième victoire sur quatre sprints disputés. C'est incroyable!»

Sa prouesse a été vue sur ARD, de retour en direct après une absence de trois ans. La chaîne publique allemande avait choisi de ne plus diffuser la course en raison des affaires de dopage. Elle a repris du service cette année avec un effectif limité (30 personnes contre 150 par le passé) et une programmation réduite, mais une motivation intacte. «Nous faisons toujours des sujets pour montrer les problèmes qui existent dans le cyclisme afin que ce sport évolue. Nous ­parlons du dopage, bien sûr, mais pas seulement, a précisé Gabi Bohr. Nous évoquons aussi le travail de l'UCI ainsi que les problèmes entre les équipes et les organisateurs.» Mais cette approche critique ne l'empêche pas d'espérer une nouvelle victoire allemande, le 26 juillet sur les Champs-­Elysées.

Gendarmes mobilisés pour protéger Sky

Chris Froome et ses coéquipiers ont été protégés du public par plusieurs gendarmes, hier matin au départ de la 15e étape. Cette présence exceptionnelle témoigne du climat de tension qui règne autour du maillot jaune. Le Britannique a été aspergé d'urine par un spectateur le traitant de «dopé» la veille alors que, mardi, c'est son coéquipier Richie Porte qui a reçu un coup de poing dans la montée vers la Pierre-Saint-Martin. «On voit de la haine et de la méchanceté dans certains regards», a déploré Nicolas Portal, directeur sportif du Team Sky.

Ton opinion