Actualisé 08.09.2015 à 06:40

US Open

Andy Murray éliminé en 8e de finale

Le Britannique a buté sur Kevin Anderson qui, du coup, affrontera Stan Wawrinka en quarts.

Andy Murray.

Andy Murray.

Le Britannique n'avait plus quitté un tournoi du Grand Chelem aussi tôt depuis cinq ans. Murray était abonné au minimum aux quarts de finale dans les grands rendez-vous depuis l'Open d'Australie 2011. Il a ainsi collectionné cinq quarts de finale, sept demi-finales, quatre finales et deux titres.

«C'est bien sûr quelque chose de décevant que cette série soit interrompue, il a fallu beaucoup d'années de travail pour atteindre cette régularité», a admis le vainqueur de Wimbledon 2013. Même son opération au dos à l'automne 2013 n'avait pas remis en cause cette bonne habitude.

Exceptionnel

Mais Murray, déjà accroché au 2e tour par le Français Adrian Mannarino, est tombé sur un exceptionnel Kevin Anderson.

Il ne s'est pas cherché d'excuses, même si son été avec un quart de finale de Coupe Davis contre la France, a été plus chargé que ses compagnons du «Big Four», Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal.

Anderson, dont les trois titres ont été conquis dans des tournois modestes (ATP 250), a été irrésistible au service, son habituel point fort (25 aces, 11 points gagnants), mais a pris des risques maximum avec 81 points gagnants et 41 points remportés au filet.

«C'est sans doute le meilleur match de ma carrière», a souligné le Sud-Africain, établi aux Etats-Unis depuis dix ans. «J'ai l'impression que je me rapproche du top 10 mondial, mais à terme mon but, c'est de faire partie du top 5», a lancé le 14e mondial.

Contre Stan

Il aura justement l'occasion de se mesurer au N.5 mondial, le Vaudois Stan Wawrinka, au prochain tour. Le vainqueur de Roland Garros 2015 a perdu son premier set du tournoi, mais a globalement maîtrisé son sujet contre l'Américain Donald Young 6-4, 1-6, 6-3, 6-4.

«Cela sera mon sixième quart consécutif en Grand Chelem. Je commence à bien jouer, mon niveau de tennis est comparable, au moins à l'entraînement, à celui que j'ai produit lors de mes titres en Grand Chelem», a insisté Wawrinka.

Chez les femmes

Dans le tableau féminin, en attendant le quart de finale aux allures de finale opposant les soeurs Williams mardi, la logique a été respectée.

La N.2 mondiale Simona Halep a accédé pour la première fois aux quarts de finale à l'US Open au terme d'un match laborieux contre l'Allemande Sabine Lisicki (6-7 (6/8), 7-5, 6-2).

Sa prochaine adversaire est d'un tout autre calibre: la Bélarusse Victoria Azarenka, ancienne N.1 mondiale et double finaliste à Flushing Meadows (2012, 2013), a dominé l'Américaine Varvara Lepchenko (6-3, 6-4).

«Il va falloir être agressive et dominatrice, Simona est la favorite», a admis «Vika», désormais 20e mondiale.

La N.4 mondiale Petra Kvitova a mis fin au beau parcours de la Britannique Johanna Konta, issue des qualifications (7-5, 6-3).

En quart de finale, stade qu'elle atteint elle-aussi pour la première fois à Flushing Meadows, la Tchèque sera opposée à l'Italienne Flavia Pennetta, victorieuse plus tôt de l'Australienne Samantha Stosur 6-4, 6-4. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!