Tennis – Wimbledon: Andy Murray rassure ses supporters

Actualisé

Tennis – WimbledonAndy Murray rassure ses supporters

Le tenant du titre a signé un retour gagnant sur le gazon de Wimbledon. Rafael Nadal a lui aussi gagné.

1 / 48
Finales messieurs
Finales messieurs

Comme sur le Centre court, Roger Federer a été excellent en conférence de presse (Dimanche 16 juillet 2017).

Keystone
Finales messieurs
Finales messieurs

Roger Federer soulève le trophée de Wimbledon devant un public du Centre conquis (Dimanche 16 juillet 2017).

Keystone
Finales messieurs
Finales messieurs

Le roi Roger Federer célèbre son 8e titre à Wimbledon avec ses fans (Dimanche 16 juillet 2017).

AFP

Tenant du titre, Andy Murray a pleinement rassuré ses supporters pour son entrée en lice à Wimbledon. L'Ecossais a dominé le «lucky loser» Alexander Bublik (ATP 135) 6-1 6-4 6-2. Opposé à l'Australien John Millman (ATP 137) pour son premier match sur herbe depuis 2015, Rafael Nadal (no 4) s'est lui aussi imposé en trois sets secs.

Andy Murray n'a mis que 1h44' pour vaincre la résistance d'Alexander Bublik (20 ans) sur le mythique Centre Court de Church Road, dans une partie qui a dû être interrompue à deux reprises - le toit n'a pas été fermé dans un premier temps ! - en raison de la pluie.

Le no 1 mondial avait dû cesser de s'entraîner pendant quelques jours en raison d'une douleur à la hanche, mais s'était montré confiant à l'heure d'affronter la presse avant cette quinzaine londonienne.

Attention à Dustin Brown

Sacré en 2013 et en 2016 sur l'herbe de Wimbledon, Andy Murray a écarté les six balles de break qu'Alexander Bublik s'est procurées. Il a notamment dû en sauver trois de manière consécutive alors qu'il servait pour le gain du deuxième set à 6-1 5-4. «Je me suis pas mal débrouillé pour ce premier match. Je me déplaçais bien et je me suis senti à l'aise», a souligné le double champion olympique en titre, qui a en outre été sorti d'entrée sur le gazon du Queen's où il avait également un titre à défendre.

Le Britannique ne devrait pas non plus trembler au 2e tour. Mais son affrontement avec le très offensif Dustin Brown (ATP 97) s'annonce spectaculaire. Et il se souvient certainement que le grand Allemand (1m96) s'était offert le scalp de Rafael Nadal à Wimbledon en 2015. «Dustin aime beaucoup monter au filet. Il va falloir que j'ajuste les passing-shots et les lobs», a glissé Andy Murray après son 1er tour.

850e succès pour Nadal

Forfait l'an dernier à Wimbledon en raison d'une blessure au poignet gauche, Rafael Nadal (31 ans) a pour sa part aisément dominé John Millman 6-1 6-3 6-2 pour cueillir son 850e succès sur l'ATP Tour.

Le gaucher majorquin, qui a conquis le titre en 2008 et en 2010 à Church Road, a témoigné d'une grande maîtrise face à l'ancien renfort du TC Zoug sur le court no 1. Il a ainsi concédé son service à deux reprises - à 3-1 dans le deuxième set et à 4-1 dans le troisième -, mais il est les deux fois parvenu à signer lui-même le break dans la foulée pour s'éviter toute mauvaise surprise.

Rafael Nadal, qui n'avait pas joué de match officiel sur herbe depuis sa défaite subie face à Dustin Brown au 2e tour de l'édition 2015 de Wimbledon, n'avait jamais perdu aussi peu de jeux dans ses 49 premiers matches disputés à Wimbledon.

Il ne devrait pas non plus souffrir au 2e tour face à l'Américain Donald Young (ATP 43), qui a «fêté» lundi son deuxième succès en sept participations au tournoi londonien en profitant de l'abandon de Denis Istomin. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion