Roland-Garros: Andy Murray reste en souffrance à Paris

Actualisé

Roland-GarrosAndy Murray reste en souffrance à Paris

Le numéro 1 mondial n'a pas vraiment rassuré face à Martin Klizan. Et samedi, c'est Del Potro qui l'attend au 3e tour.

1 / 49
Des banderoles ont été déployées dans l'enceinte du Central pour rendre hommage à la Decima de Rafael Nadal (Dimanche 11 juin 2017).

Des banderoles ont été déployées dans l'enceinte du Central pour rendre hommage à la Decima de Rafael Nadal (Dimanche 11 juin 2017).

Keystone
Rafael Nadal et Stan Wawrinka avec leurs trophées pendant la cérémonie (Dimanche 11 juin 2017).

Rafael Nadal et Stan Wawrinka avec leurs trophées pendant la cérémonie (Dimanche 11 juin 2017).

Keystone
Le logo de Roland-Garros revisité pour rendre hommage à la Decima de Rafael Nadal (Dimanche 11 juin 2017).

Le logo de Roland-Garros revisité pour rendre hommage à la Decima de Rafael Nadal (Dimanche 11 juin 2017).

Keystone

Bousculé par le Slovaque Martin Klizan, Andy Murray a trouvé les ressources pour renverser la situation et éviter un match en cinq sets, en l'emportant 6-7 (3/7) 6-2 6-2 7-6 (7/3), au deuxième tour de Roland-Garros jeudi.

Le Britannique, qui avait atteint pour la première fois la finale l'an passé, a inversé le cours du match alors que son adversaire, 50e mondial, a servi pour recoller à deux manches partout dans le quatrième set (5-3). S'il n'a pas totalement convaincu et a encore perdu un set, deux jours après son succès contre le Russe Andrei Kuznetsov, le numéro 1 mondial y aura néanmoins répondu présent dans les moments importants.

Connu pour faire un peu de cinéma de temps en temps, le Slovaque reste un bon joueur, en particulier sur terre battue où il a glané trois de ses cinq trophées en carrière. C'est lui qui a été le plus entreprenant, avec notamment 57 coups gagnants (41 pour Murray). Mais son jeu risqué lui a fait commettre une avalanche de fautes directes (67).

Andy Murray les a limitées (29 tout de même) mais a globalement réussi le test grâce à ses qualités de défense, sa patience et son expérience. Il affrontera samedi Juan Martin Del Potro pour le choc du 3e tour. Le Britannique affiche un bilan de 6-3 face à l'Argentin (1-1 sur terre battue).

Kyrgios OUT, Monfils OK

Le tournoi parisien a par ailleurs perdu l'une de ses attractions: Nick Kyrgios (no 18), qui rêvait de frapper un premier grand coup à Paris, a en effet été éliminé dès le 2e tour. L'Australien a subi les foudres de Kevin Anderson (ATP 56), quart de finaliste à Genève la semaine dernière. Il s'est incliné 5-7 6-4 6-1 6-2 devant le géant sud-africain (2m03), auteur de 21 aces.

Adversaire potentiel de Stan Wawrinka au stade des 8es de finale, Gaël Monfils (no 15) a en revanche parfaitement tenu son rang. Facile vainqueur (6-1 6-4 6-1) du gaucher brésilien Thiago Monteiro (ATP 95), le Parisien n'a -comme le Vaudois- pas encore perdu le moindre set dans ce tournoi. Forfait à Rome à la suite d'une blessure à une cheville, il semble à nouveau en pleine possession de ses moyens.

Berdych éliminé

Karen Khachanov, 21 ans, a réussi un coup d'éclat en éliminant le Tchèque Tomas Berdych, 14e mondial, en trois sets 7-5 6-4 6-4. Le jeune russe, 53e mondial, est l'un des bons espoirs du circuit. Il jouera pour la première fois le troisième tour contre le grand serveur américain John Isner.

Berdych, 31 ans, a été demi-finaliste à Roland-Garros en 2010. Il était en deuxième semaine de quatre des cinq dernières éditions. Après une série de résultats décevants, il est sorti du top 10 fin 2016 après y être resté pendant plus de six ans sans interruption. (nxp/ats/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion