Coupe Davis: Andy Murray terrasse les Mousquetaires
Actualisé

Coupe DavisAndy Murray terrasse les Mousquetaires

Malgré la fatigue des efforts fournis depuis vendredi et un début de rencontre bien mal négocié, l'Ecossais a assuré la qualification de la Grande-Bretagne en Coupe Davis.

Vainqueur de Jo-Wilfried Tsonga vendredi sur le gazon du Queen's, puis du double samedi aux côtés de son frère Jamie, Andy Murray a terminé le travail dimanche face à Gilles Simon (4-6 7-6 6-3 6-0). Un match durant lequel le no 3 mondial a dû se faire violence en raison de la fatigue accumulée les jours précédents et d'un début de rencontre mal négocié.

Andy Murray a en effet accusé un set et un break de retard face au Niçois, avant d'égaliser à une manche partout d'une manière presque miraculeuse. Une fois revenu au score, il a oublié la fatigue pour dérouler tranquillement contre un adversaire qui a eu l'infortune de se blesser à deux reprises lors de cette partie, au genou droit et à la cheville gauche.

Au vu de la détermination affichée ce week-end par Andy Murray, mais aussi des qualités de joueur de double de son frère Jamie, la Grande-Bretagne a vraiment les moyens de remporter le Saladier d'argent cette année.

Côté français, cette défaite a dévoilé une fois de plus toutes les limites du capitaine Arnaud Clément. Déjà bien coupable lors des revers concédés en 2013 en Argentine et en 2014 face à la Suisse à Lille, Clément s'est privé trop facilement de son meilleur homme sur gazon, Richard Gasquet. Que le demi-finaliste de Wimbledon reste sur le banc tout le week-end est un mystère ! Cette «dérobade» traduit un manque du courage à la fois du joueur et du capitaine.

Facile pour la Belgique

Vainqueurs au 1er tour d'une Suisse privée de Roger Federer et Stan Wawrinka, les Belges ont, cette fois-ci, profité de la venue à Ostende d'une équipe canadienne privée de ses deux meilleurs éléments, Milos Raonic et Vasek Pospisil (blessés). Le point de la victoire a été apporté samedi par la paire Ruben Bemelmans/Kimmer Coppejans, qui a dominé en quatre manches le duo Daniel Nestor/Adil Shamasdin (7-5 3-6 6-4 6-3).

C'est la première fois depuis 1999 que la Belgique atteint le dernier carré en Coupe Davis. Elle y était parvenue à l'époque en évinçant la Suisse du jeune Roger Federer (18 ans), battu dans ses deux simples par Christophe Van Garsse et Xavier Malisse.

En demi-finale cette année, la Belgique recevra l'Argentine, victorieuse d'une Serbie orpheline de Novak Djokovic. Sur la terre battue de Buenos Aires, Carlos Berlocq et Leonardo Mayer ont offert le point décisif aux Sud-Américains, dominant en double la paire composée de Viktor Troicki et Nenad Zimonjic (6-2 6-4 6-1). (ats)

Ton opinion