Actualisé

Grande-BretagneAnelka risque une sanction sportive pour sa «quenelle»

La «quenelle», dédiée samedi par l'attaquant français à l'humoriste controversé Dieudonné, pourrait être examinée puis sanctionnée par la Fédération anglaise de football (FA)

La «quenelle» d'Anelka du 28 décembre.

La «quenelle» d'Anelka du 28 décembre.

«La FA a confirmé la nuit dernière qu'elle allait enquêter sur le geste d'Anelka», assure ainsi «The Sunday Times», dimanche.

La BBC est également aussi affirmative, tandis que le «Guardian», plus prudent, écrit que la FA a pris connaissance des faits et pourrait poursuivre l'attaquant français de 34 ans. Sollicitée par l'AFP, la FA n'a pas donné suite.

Anelka, auteur de ses deux premiers buts de la saison samedi avec West Bromwich Albion contre West Ham en Championnat d'Angleterre (3-3), a créé une polémique en fêtant son premier but avec ce geste.

La Grande Mosquée de Paris relève le «geste ambigu» d'Anelka

La Grande Mosquée de Paris a relevé dimanche le «geste ambigu» fait la veille par le footballeur Nicolas Anelka en soutien à l'humoriste controversé Dieudonné, cible du gouvernement français, et condamné «énergiquement tout acte ou propos à caractère antisémite ou raciste dans le monde sportif».

Dans un communiqué signé par Dalil Boubakeur, recteur de l'Institut musulman de la Grande Mosquéee de Paris, celle-ci qualifie la «quenelle» de «geste hybride entre le salut nazi et le bras d'honneur inversé», ajoutant que le sport représente «des valeurs hautement humanistes et universelles de paix, de convivialité et de fraternité».

«Provocation choquante, écoeurante»

De son côté, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a dénoncé dans un communiqué «la lâcheté du soutien de Nicolas Anelka à Dieudonné», assurant «qu'à l'instar de Dieudonné qui se cache sous le masque de l'humour, les personnes qui miment le geste de la quenelle n'assument pas leur antisémitisme».

La ministre française des Sports, Valérie Fourneyron, a qualifié samedi le geste d'Anelka, qui consiste à tenir un bras tendu vers le bas et l'autre croisé en travers de la poitrine, de «provocation choquante, écoeurante».

La «quenelle», créée par son ami l'humoriste-polémiste Dieudonné, est un bras tendu vers le bas, l'autre croisé à travers la poitrine. Elle est considérée comme un salut antisémite par certains, et comme un simple bras d'honneur anti-système par d'autres. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!