Bâle-Campagne: Animaux accidentés: une nouvelle mesure se répand
Publié

Bâle-CampagneAnimaux accidentés: une nouvelle mesure se répand

Pour lutter contre les accidents impliquant du gibier sur les routes bâloises, un système d'avertissement électronique va être mis en place, comme dans le canton de Vaud.

par
pac/lha
1 / 5
634 animaux ont été blessés lors de la dernière saison de chasse à la suite d'accident de la route dans le canton de Bâle-Campagne.

634 animaux ont été blessés lors de la dernière saison de chasse à la suite d'accident de la route dans le canton de Bâle-Campagne.

bl.ch
Pour diminuer le carnage, le canton veut mettre sur pied un nouveau système d'alerte électronique.

Pour diminuer le carnage, le canton veut mettre sur pied un nouveau système d'alerte électronique.

bl.ch
Les animaux sauvages qui s'approchent de la chaussée sont détectés par des capteurs fixés sur les poteaux en bordure de route.

Les animaux sauvages qui s'approchent de la chaussée sont détectés par des capteurs fixés sur les poteaux en bordure de route.

bl.ch/zvg

Trop, c'est trop. 634 animaux ont été blessés lors de la dernière saison de chasse à la suite d'accident de la route dans le canton de Bâle-Campagne. De plus, avec l'augmentation du trafic routier, ce chiffre n'est pas près de diminuer. L'aube et le crépuscule sont les heures les plus dangereuses pour le gibier. Et, en hiver, les bêtes sont souvent attirées par les routes afin de lécher le sel déployé contre la neige et la glace.

Pour diminuer le carnage, le canton veut mettre sur pied un nouveau système d'alerte électronique. En effet, les tentatives actuelles de prévention par signaux, qu'ils soient lumineux, sonores ou olfactifs, ne sont pas assez efficaces car les animaux s'y habituent et n'y font plus attention. On estime qu'il est plus efficace d'avertir les usagers de la route de la présence du gibier plutôt que l'inverse. Ce dispositif existe d'ailleurs déjà dans le canton de Vaud.

Dès novembre, un système électronique permettant de signaler la présence d'animaux en bord de route sera testé sur un tronçon de deux kilomètres, près de Ziefen, à côté de Liestal. Les animaux sauvages qui s'approchent de la chaussée sont détectés par des capteurs fixés sur les poteaux en bordure de route. Si une lumière orange clignote, il convient alors de réduire sa vitesse. Le test s'effectuera sur une période de deux ans et sera supervisé par la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW).

Ton opinion