Berne - Animaux sélectionnés à outrance privés d’expos
Publié

BerneAnimaux sélectionnés à outrance privés d’expos

De nouvelles règles devront être appliquées lors de présentations de bêtes. Elles devront être en bonne santé et ne pas avoir fait l’objet d’une sélection extrême.

Le lapin bélier anglais a de longues oreilles qui l’empêchent de se déplacer et certains éleveurs poussent les croisements pour qu’elles soient toujours plus longues.

Le lapin bélier anglais a de longues oreilles qui l’empêchent de se déplacer et certains éleveurs poussent les croisements pour qu’elles soient toujours plus longues.

DR

Lapins béliers anglais dont les oreilles entravent le déplacement, cochons d’Inde sans moustaches, chats avec les pattes avant raccourcies les empêchant de se déplacer. Ce genre d’animaux, issus de sélections extrêmes, ne seront plus autorisés dans les expositions.

L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a précisé, dans plusieurs fiches thématiques, les exigences légales applicables aux manifestations présentant des animaux de compagnie.

Règles précisées

Ces directives pratiques précisent également les conditions de détention des lapins, cochons d’Inde, volailles, pigeons, oiseaux d’ornement et chats lors d’expositions et de bourses.

Les exigences portent sur les dimensions et les équipements des enclos. À titre d’exemple, les animaux doivent avoir la possibilité de se retirer derrière une couverture ou dans une cachette. Même s’ils vivent normalement en groupe, la plupart des animaux peuvent être détenus individuellement le temps de la manifestation.

Il s’agit là d’un compromis, car les blessures sont plus fréquentes quand plusieurs animaux se partagent un espace réduit.

(comm/jbm)

Ton opinion