Actualisé 23.10.2016 à 08:44

TurquieAnkara met des chiffres sur la «purge» de l'Etat

Le ministre de la Justice annonce que plus de 35'000 personnes ont été arrêtées en Turquie depuis le 15 juillet.

1 / 151
La Turquie commémore lundi la mise en échec d'une sanglante tentative de coup d'Etat visant à renverser le président Recep Tayyip Erdogan. (15 juillet 2019)

La Turquie commémore lundi la mise en échec d'une sanglante tentative de coup d'Etat visant à renverser le président Recep Tayyip Erdogan. (15 juillet 2019)

AFP
Les autorités turques ont émis vendredi des mandats d'arrêt contre plus de 200 militaires. (14 décembre 2018)

Les autorités turques ont émis vendredi des mandats d'arrêt contre plus de 200 militaires. (14 décembre 2018)

Keystone
AK Party members stand in front of shoes symbolizing victims of the September 12, Turkish coup d'Etat as they take part in a rally to commemorate the 38th of the event in front of the Ulucanlar prison in Ankara, on September 13, 2018. (Photo by ADEM ALTAN / AFP)

AK Party members stand in front of shoes symbolizing victims of the September 12, Turkish coup d'Etat as they take part in a rally to commemorate the 38th of the event in front of the Ulucanlar prison in Ankara, on September 13, 2018. (Photo by ADEM ALTAN / AFP)

Keystone

Trente-cinq mille arrestations. Huitante-deux mille personnes sous enquête dont vingt-six mille libérées «sous contrôle judiciaire». Tels sont les chiffres pour le moins conséquents de la purge effectuée par le régime turc depuis le putsch avorté du 15 juillet dernier, comme vient de l'annoncer le ministre de la Justice Bekir Bozdag dans un discours à Afyonkarahisar, relayé ce dimanche par les médias turcs.

Ankara accuse l'ancien prédicateur Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis, et ses partisans d'avoir fomenté cette tentative de putsch, qui a fait plus de 270 morts et des milliers de blessés.

Les autorités turques ont lancé des purges dans plusieurs secteurs pour chasser tous les sympathisants présumés de Fethullah Gülen: médias, magistrature, police, milieu pénitentiaire, armée, éducation... (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!