Anne Carrard se met en danger sur les planches
Actualisé

Anne Carrard se met en danger sur les planches

La pétillante animatrice retourne au théâtre début mai pour interpréter un monologue sur la catastrophe de Tchernobyl.

Après la télévision et la radio, Anne Carrard, 32 ans, réoriente sa carrière. Dans un registre dramatique que sa lumineuse personnalité ne laissait pas deviner. «Je suis quelqu'un de très extrême», explique celle qui est également la voix off du jeu «Jours de fête», sur la TSR. «Le texte de «LNA ou une voix solitaire » m'a poussée à aller chercher en moi des émotions très fortes.» Ce monologue, adapté d'une histoire vraie, raconte l'histoire d'une femme de pompier confrontée au drame de Tchernobyl, le 26 avril 1986. Le texte a été écrit par la journaliste russe Svetlana Alexievitch, qui a recueilli durant plusieurs années les témoignages des rescapés. Anne Carrard s'investit corps et âme dans la préparation de cette pièce, qu'elle coproduit avec le metteur en scène Christian Egger. «Ce projet est arrivé dans ma vie juste après mon licenciement de la radio privée Lausanne FM», dit-elle sans détour. Fonceuse, Anne Carrard a su tirer parti de cette situation a priori négative pour rebondir dans sa vie professionnelle. «En janvier dernier, j'ai tourné dans le court métrage d'un jeune réalisateur en formation à l'Ecole cantonale d'art de Lausanne. Cette expérience m'a fait du bien!» En 2006, la jeune Lausannoise compte aussi percer dans la chanson, sa passion depuis toujours. «Je rêve d'un album. J'ai déjà écrit quelques textes, mais j'adorerais que Jérémie Kisling prenne la plume pour moi!

Ton opinion