Anne-Catherine Lyon n'a pistonné personne
Actualisé

Anne-Catherine Lyon n'a pistonné personne

Le Conseil d'Etat a répondu à l'interpellation du député Olivier Feller sur la polémique ayant trait à la nomination d'une enseignante au gymnase du Bugnon.

Selon le gouvernement, la cheffe du Département de la formation n'est pas intervenue personnellement au profit d'une enseignante. Elle ignorait même son dépôt de candidature au Bugnon. Il dément aussi avoir délivré une attestation d'équivalence de titres permettant d'enseigner dans le public.

Ton opinion