France voisine: Annecy et 5 communes voisines votent leur fusion
Actualisé

France voisineAnnecy et 5 communes voisines votent leur fusion

Aux portes de Genève, une nouvelle agglomération qui comptera 122'000 habitants, naîtra en janvier 2017.

Vue générale d'Annecy.

Vue générale d'Annecy.

photo: AFP

Cent vingt-deux mille. C'est le nombre d'habitants que comptera la nouvelle ville d'Annecy, fusionnée avec 5 de ses communes avoisinantes. C'est ainsi qu'en ont décidé ce lundi 20 juin 2016 les conseils municipaux d'Annecy et de cinq communes qui la jouxtent. Ils ont en effet voté la fusion de leurs collectivités, qui sera la plus importante réalisée en France.

Aux portes de Genève, le regroupement des six communes, qui sera effectif le 1er janvier 2017, a été validé quasi-simultanément lundi soir par les conseils municipaux d'Annecy, Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pringy et Seynod.

La population de la préfecture de la Haute-Savoie va ainsi passer de 54'000 à 122'000 habitants, soit la plus grosse fusion à ce jour en nombre d'habitants, devant l'agglomération de Cherbourg (82'000 habitants) réunie début 2016.

La fusion a notamment été motivée par la volonté de conserver «un bon niveau de services publics sans augmenter la pression fiscale», selon Jean-Luc Rigaut, maire (UDI) d'Annecy.

Mutualisation de services

Avec la baisse des dotations de l'État, les communes sont en effet obligées de couper dans leur budget ou d'augmenter les impôts. En permettant aux collectivités de mutualiser certains services (ressources humaines, finances, informatique, etc.), la fusion est vue comme une source d'économies budgétaires.

L'union, qui se fait entre municipalités de couleurs politiques différentes (LE, UDI, PS, divers gauche et sans étiquette), est aussi censée permettre à la ville lacustre de peser davantage dans la région élargie Auvergne Rhône-Alpes.

Les 202 conseillers municipaux des six communes seront réduits à 59 lors des prochaines élections municipales de 2020 mais des mairies déléguées subsisteront pour maintenir un lien de proximité avec les habitants.

Quel nom?

Les élus se sont aussi entendus sur une harmonisation progressive de la fiscalité sur douze ans. Et l'actuel maire d'Annecy est pressenti pour prendre la tête de la commune nouvelle.

Reste à déterminer le nom de la nouvelle commune: dans une consultation des habitants, «Annecy» est arrivé en tête avec 41,9% des suffrages, devant «Annecy-le-Grand» (22,6%) et «Annecy-le-Lac» (7,1%). (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion