arc lémanique – Annulations de trains: le syndicat redoute décembre
Publié

arc lémaniqueAnnulations de trains: le syndicat redoute décembre

Le SEV réclame que la régie publique muscle son embauche. Il craint que les suppressions de rames se multiplient en fin d’année, et explique pourquoi.

Le syndicat SEV craint que le sous-effectif grippe le fonctionnement des CFF en fin d’année.

Le syndicat SEV craint que le sous-effectif grippe le fonctionnement des CFF en fin d’année.

VQH

De lundi à mercredi, confrontés à une pénurie de conducteurs de locomotive, les CFF ont été contraints d’annuler plusieurs trains circulant entre Genève et Lausanne. Ce jeudi, le syndicat du personnel des transports, le SEV, a appelé la régie publique à augmenter ses efforts de recrutement. Les CFF avaient expliqué que 200 nouveaux mécaniciens achèveraient leur formation au cours des six prochains mois. Le syndicat craint que cela ne suffise pas, en raison des prochains départs à la retraite et «des heures de travail accumulées ces dernières années». Il redoute particulièrement la fin d’année, jugeant que «le changement d’horaire de décembre s’annonce critique».

Cadence au quart d’heure

Hanny Weissmüller, présidente des mécaniciens et mécaniciennes de locomotive au SEV, détaille son raisonnement dans un communiqué. «Les erreurs de planification se font sentir en particulier en Suisse romande et dans la région genevoise car, au plus fort de la pandémie, le Léman Express n’avait pas de cadence au quart d’heure. Or maintenant, cette cadence est de mise, mais la situation va empirer au changement d’horaire de décembre. Il y aura la cadence au quart d’heure entre Cossonay-Penthalaz et Lausanne, si bien que le personnel de locomotive de Lausanne ne pourra pas dépanner à Genève.»

Le SEV rappelle par ailleurs que les mécaniciens ont récemment voté une résolution demandant une baisse du temps de travail hebdomadaire de 41 à 39 heures, en raison de la pénibilité de leur tâche.

(jef)

Ton opinion

18 commentaires