Mode: Anti-guerre et pro-Obama, la mode se fait militante
Actualisé

ModeAnti-guerre et pro-Obama, la mode se fait militante

La semaine de la mode de Milan s'est ouverte ce week-end. Une fois n'est pas coutume, les stylistes en profitent pour militer.

Alors que l'Italie et le monde entier célèbrent le glamour et la mode, certains couturiers profitent de cette tribune qui leur est offerte pour faire passer un message de paix.

La maison Frankie Morello a présenté dimanche des «guerrières de paix» déboulant sur la passerelle telle une armée silencieuse levée pour faire de la féminité un remède contre toutes les guerres du monde. Une multitude de petite poches couleur sable arrachées à des vestes militaires sont assemblées pour former des robes bustier sur lesquelles se posent de grosses plaques de métal utilisées pour identifier les soldats, ou d'épaisses lettres dorées qui forment les mots «No War». Sous une saharienne chic ou au-dessus d'une petite jupe empruntée au vestiaire militaire, les tops proclament en lettres pailletées «No Bombs, Only Sexy Bombs».

Les couleurs explosent soudain: le fuchsia, le turquoise, l'ocre et le violet éclaboussent un tissu qui semble tout droit découpé dans de la toile à parachute et qui s'ouvre en parapluie pour transformer robes et jupes en subtiles tulipes.

A la fin du défilé, les stylistes Maurizio Modica et Pierfrancesco Gigliotti ont choisi de venir saluer leur public vêtus de T-shirts «Barack» et «Obama», un soutien ostensible au candidat démocrate à la présidentielle américaine. Comme quoi les podiums des défilés ne servent pas uniquement la cause de l'esthétisme.

(Winnie Covo/afp)

Ton opinion