«La piel que habito»: Antonio Banderas a la vengeance dans la peau
Actualisé

«La piel que habito»Antonio Banderas a la vengeance dans la peau

Avec «La piel que habito», Pedro Almodóvar nous livre un de ces films d'une limpidité trompeuse dont il a le secret.

par
Fred Ferrari

Un Antonio Banderas obnubilé par le désir de vengeance se transforme en bourreau dans "La piel que habito".

«La piel que habito», c'est une histoire de fou. Comme le personnage principal, fou de chagrin de n'avoir pu empêcher sa femme d'être défigurée dans un accident; fou de rage après le viol de sa fille. Faisant fi de toute éthique, ce médecin pousse à l'extrême ses recherches sur une peau artificielle, histoire de faire d'une pierre deux coups en ressuscitant son amour d'antan et en se vengeant d'une manière qu'on vous laisse le plaisir de découvrir.

Esthétisme contre émotion

Mais ce savant fou n'a rien d'un monstre hystérique. Il a la beauté féline d'Antonio Banderas, l'intelligence d'un esthète qui oscille entre mondanités et collection de peintures, le raffinement d'un être supérieur capable de transcender son sentiment de culpabilité.

Fou aussi, le cinéma de Pedro Almodóvar, qui se structure en une série de mises en abyme dans un décor carcéral. Il faut voir le héros, tel Frankenstein ou Pygmalion, observer l'objet de ses expériences sur un écran géant comme un tableau vivant qui envahit tout un mur, dans un mélange de voyeurisme et d'amour qui fleure bon la perversion. L'effet est glaçant, tuant l'émotion sous les coups d'une distanciation qui laisse bouche bée. C'est d'ailleurs peut-être l'une des limites du film.

Extrait 1 «La piel que habito»
Extrait 2 «La piel que habito»

«La piel que habito» De Pedro Almodóvar. Avec Antonio Banderas, Elena Anaya. Sortie le 17 août 2011 ***

«La piel que habito» De Pedro Almodóvar. Avec Antonio Banderas, Elena Anaya. Sortie le 17 août 2011 ***

«La piel que habito» De Pedro Almodóvar. Avec Antonio Banderas, Elena Anaya. Sortie le 17 août 2011 ***

«La piel que habito» De Pedro Almodóvar. Avec Antonio Banderas, Elena Anaya. Sortie le 17 août 2011 ***

Ton opinion