Appel à l'aide de la police pour identifier les casseurs

Actualisé

Appel à l'aide de la police pour identifier les casseurs

BERNE. Les violences survenues samedi dans la capitale ont des
répercussions à tous les niveaux. La police recherche des images.

La police de la ville de Berne a appelé hier la population à l'épauler dans l'identification des casseurs qui ont sévi samedi, en marge du rassemblement UDC. Elle espère notamment recevoir des photos et des vidéos amateurs. La police justifie sa démarche par le nombre élevé des délits. «Plus nous disposerons de matériel, meilleures seront les chances de confondre les auteurs de violence», a expliqué la porte-parole Stefanie Gerber. En mai 2006, le Ministère public bâlois avait déjà demandé à la population de l'aider à identifier des casseurs qui avaient sévi après un match de football. Les échauffourées de samedi à Berne suscitent justement de part et d'autre des craintes pour la sécurité lors l'Euro 2008. Les responsables du championnat d'Europe de football restent toutefois confiants.

Côté politique, la présidente de la Confédération, Micheline Calmy-Rey, s'est dite inquiète pour l'image de la Suisse à l'étranger, alors que Samuel Schmid a déploré un dispositif policier insuffisant. La police admet des erreurs. Les unités ont été surprises par la violence et la tactique de guérilla utilisée. Le montant des dégâts enfle. Ils ne pourront être chiffrés précisément qu'à la fin de la semaine, mais la facture dépasse d'ores et déjà les 100 000 fr., selon la police. Sur les 42 personnes interpellées, 11 viennent du canton de Berne, une de France et les autres d'un peu partout en Suisse. (ats)

Ton opinion