Actualisé 11.03.2011 à 15:36

Conflit à la mosquée de GenèveAppel à l'union des musulmans

Invité à prêcher vendredi à la grande mosquée, l'imam palestinien Raaid Salah a invité les croyant à s'unir et à dépasser les querelles qui minent l'institution.

La sortie de la prière sous surveillance policière.

La sortie de la prière sous surveillance policière.

«Lorsque les membres de la communauté se disputent, ce sont les musulmans qui se perdent». L'atmosphère était au recueillement vendredi à la mosquée de Genève, lors du prêche de l'imam palestinien Raaid Salah.

Aux premiers rangs, l'imam Youssef Ibram entouré de jeunes gens arborent un t-shirt blanc avec une inscription dans le dos: «Silence, on prie!».

A l'extérieur, une présence policière visible, sans doute pour éviter que ne se répète l'épisode des affrontements survenu la semaine dernière à la sortie du lieu de culte.

Appel à l'union

Raaid Salah est une sommité religieuse dans le monde arabe et ses paroles forcent le respect des croyants qui l'écoutent attentivement. «Les premiers convertis à l'Islam provenaient de toutes les ethnies et de toutes les religions, rappelle l'imam. Le prophète a toujours tenu à ce que ses fidèles se comportent de manière exemplaire entre eux. Nous ne devons donc pas faire passer nos intérêts personnels avant ceux de la communauté.»

Calme et sérénité

A la sortie de la mosquée, des fidèles discutent du prêche, d'autres signent la pétition demandant que ne se répète plus jamais les événements de la semaine précédente. La police a quitté les lieux dans la foulée.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!