Caserne des Vernets: Appel d'offres lancé pour bâtir 1500 logements
Actualisé

Caserne des VernetsAppel d'offres lancé pour bâtir 1500 logements

Le canton de Genève lance un appel d'offres aux investisseurs pour la construction de 1500 logements sur le site de la caserne des Vernets. Leur sélection interviendra fin 2013.

«Il s'agit d'une opération extrêmement importante. Elle montre une volonté forte de privilégier la construction de logements sur ce site, alors que toutes sortes de projets culturels, économiques, universitaires étaient dans l'air», a déclaré jeudi le conseiller d'Etat François Longchamp devant la presse.

Faisant partie du PAV, ce terrain situé stratégiquement au coeur de Genève présente une forte aptitude à accueillir de l'habitat. Il est actuellement occupé par la caserne militaire des Vernets.

Moyennant quelques travaux sur les places d'armes d'Epeisses, Mategnin et Aire-la-Ville, la Confédération a renoncé à son droit de superficie qui courait encore sur 43 ans, a poursuivi le chef du Département de l'urbanisme. Un protocole en ce sens a été signé il y a un an.

Une première

Parmi les 1500 logements prévus, 66% seront des logements d'utilité publique (LUP) et 34% des logements de type loyers libres contrôlés. Quelque 300 appartements seront destinés à des étudiants, a expliqué Nathalie Luyet Girardet, directrice des missions opérationnelles à l'Office de l'urbanisme.

Au total 80% de la parcelle de 48'000 m2 sera dédié à l'habitat, 20% à d'autres activités. Le nombre de places de parking sera précisé dans le plan directeur de quartier PAV dont l'adoption est prévue pour la fin de l'année.

Courante en Suisse alémanique, la procédure de concours investisseurs/architectes sera utilisée pour la première fois dans le canton de Genève. Elle vise à offrir les meilleures garanties de qualité et de durabilité des logements en mettant en concurrence les investisseurs. Ces derniers se regrouperont probablement, vu l'ampleur du projet, a-t-elle précisé.

Deux étapes

L'appel d'offres sera réalisé en deux temps. Trois à six investisseurs seront préselectionnés sur la base de critères d'aptitude et d'organisation.

Le concours d'architecture sera lancé en parallèle cet été. Le projet lauréat sera désigné à l'horizon 2014. Les vainqueurs se verront attribuer la réalisation de 25% du programme bâti ainsi qu'un mandat de pilotage urbanistique et de conseil sur l'ensemble de l'opération.

La deuxième étape du concours permettra ensuite de mettre en concurrence les investisseurs présélectionnés vers l'été 2014. Ils déposeront leurs offres pour réaliser le projet d'architecture primé.

Droit de superficie

Au terme de la démarche, vers la fin 2014, l'Etat de Genève mettra à disposition les 48'000 m2 de terrain sous forme de droit de superficie de 50 ans pour les LUP et 60 ans pour les autres surfaces.

Le début de la construction est projeté dès le départ de l'armée, vers 2018-2020. Le coût total pour l'investisseur est estimé à près de 650 millions. Par ailleurs, une participation de 34,5 millions lui sera demandée pour la construction des nouvelles casernes.

Habitants à convaincre

Présent à la conférence de presse, Rémy Pagani a souligné l'importance d'une démarche intégrant les habitants. «Il faut leur trouver une place en amont pour éviter un clash en aval», a déclaré le maire de Genève.

Un collectif d'habitants de la Jonction a d'ailleurs écrit une lettre ouverte à François Longchamp, estimant que «l'Etat bradait un patrimoine public d'une valeur inestimable». Le conseiller d'Etat a déclaré ne pas comprendre ce reproche, car l'Etat reste le propriétaire final du terrain.

Trois communes

Projet prioritaire d'urbanisation de ces prochaines décennies, le PAV prévoit d'accueillir 11'000 nouveaux logements et autant de nouveaux emplois dans une zone industrielle et artisanale de 135 hectares. Elle se situe sur les communes de Genève, Carouge et Lancy. (ats)

Ton opinion