Anti-circoncision: Appel des rabbins orthodoxes à continuer
Actualisé

Anti-circoncisionAppel des rabbins orthodoxes à continuer

Les rabbins orthodoxes souhaitent que les circoncisions continuent malgré un jugement les rendant hors-la-loi. L'appel a été soutenu par les autres autorités religieuses.

Des rabbins orthodoxes venus de toute l'Europe ont appelé jeudi à Berlin à poursuivre les circoncisions des bébés en Allemagne, malgré un jugement les mettant hors-la-loi quand elles ont lieu pour des motifs religieux.

«Nous appelons la communauté juive, les parents à continuer à pratiquer la brit milah (la circoncision rituelle) et à ne pas attendre un changement de la décision judiciaire», a déclaré Pinchas Goldschmidt, président de la Conférence des rabbins européens au cours d'une conférence de presse.

«Une loi fondamentale»

Il a justifié cet appel par le fait que la circoncision était «une loi fondamentale» du judaïsme qui selon la Torah doit intervenir le 8e jour après la naissance de l'enfant.

Dans un jugement qui devrait faire jurisprudence et rendu public fin juin, le tribunal de grande instance de Cologne (ouest) a estimé que «le corps d'un enfant était modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision», suscitant une vive polémique dans un pays qui compte quelque 4 millions de musulmans et une communauté juive en plein essor.

Un jugement laïc pour un fait religieux

Juifs et musulmans, soutenus par les Eglises protestante et catholique d'Allemagne, ne veulent pas attendre les 14 ans de la majorité religieuse pour que les garçons décident eux-mêmes.

M. Goldschmidt, responsable de la communauté rabbinique de Moscou, a également affirmé que si ce jugement devait être transformé en loi ou «accepté par d'autres instances», «cela signifierait que pour une grande partie de la communauté, il n'y a pas d'avenir en Allemagne. Clairement!».

La Conférence des rabbins européens s'est réunie dans la capitale allemande pour réfléchir à la stratégie à adopter après cette décision juridique qui a déjà conduit de nombreux médecins à stopper toute circoncision pour motif religieux en Allemagne.

Réactions toutes religions confondues

Une vingtaine d'associations musulmanes en Allemagne ont lancé mercredi un appel au Parlement pour mettre fin à «l'insécurité juridique» née selon elles de ce jugement.

Le Conseil central des juifs d'Allemagne qui représente plus de 100.000 personnes avait également vivement réagi, comme des représentants des Eglises catholiques et protestantes. (afp)

Ton opinion