1er trimestre 2015: Apple: des résultats meilleurs que prévu
Actualisé

1er trimestre 2015Apple: des résultats meilleurs que prévu

Le groupe informatique américain a annoncé lundi un chiffre d'affaires en hausse de 27%.

Les ventes se montent à 58,01 milliards de dollars (55,4 milliards de francs) sur le second trimestre, clos le 28 mars, contre 45,65 milliards un an auparavant.

Le bénéfice net du groupe a lui grimpé de 33% à 13,6 milliards de dollars. Apple attribue ces résultats positifs à la forte croissance de ses ventes d'iPhone ainsi qu'aux bonnes performances en Chine.

Le géant à la pomme a vendu 61,2 millions d'iPhones au deuxième trimestre, soit 40% de plus qu'au trimestre comparable de l'exercice précédent. Les revenus tirés de la vente des smartphones ont ainsi bondi de 55% sur un an à 40,3 milliards de dollars.

Par comparaison, la tablette iPad fait grise mine avec seulement 12,62 millions d'unités écoulées sur le trimestre (-23% sur un an) et des revenus en baisse de 29%.

Le chiffre d'affaires réalisé en Chine a bondi de 71% à 16,8 milliards de dollars, là aussi grâce aux ventes d'iPhones. La Chine devient ainsi le deuxième marché du groupe, derrière les Amériques.

Pour le trimestre en cours, Apple dit attendre un chiffre d'affaires total entre 46 et 48 milliards de dollars. Les analystes visaient jusqu'ici le milieu de cette fourchette.

Rien sur l'Apple Watch

Apple n'a en revanche donné aucun chiffre pour les premières ventes de l'Apple Watch, mais assuré que le trimestre en cours avait débuté de façon «intéressante». Le directeur général Tim Cook s'est contenté de dire que la demande continuait de dépasser l'offre pour l'Apple Watch.

Comme les investisseurs s'y attendaient, Apple, première capitalisation boursière américaine, a relevé son dividende trimestriel de 11% et augmenté son programme de rachat d'actions de 50 milliards de dollars. L'action gagnait 1,6% en après-Bourse, à 134,52 dollars.

Apple avait déjà un programme en cours, entamé en 2012 et prévoyant de racheter des actions et de verser des dividendes pour un total de 130 milliards de dollars d'ici fin 2015. Le total atteint désormais 200 milliards d'ici fin mars 2017, estime le groupe. (ats)

Ton opinion