08.02.2019 à 16:14

iPhoneApple durcit le ton envers les apps espionnes

Le géant californien de l'informatique monte au créneau contre les applications qui enregistrent, en douce, l'écran des utilisateurs.

de
eto

La marque à la pomme tape du poing sur la table après les révélations du site spécialisé TechCrunch, dénonçant des applications qui enregistent l'écran des utilisateurs à leur insu.

« Nos directives exigent que les applications demandent le consentement explicite de l'utilisateur et fournissent une indication visuelle claire lors de l'enregistrement ou toute sauvegarde de l'activité de l'utilisateur», martèle un porte-parole d'Apple cité par TechCrunch.

Les pratiques mises en cause sont détaillées dans un rapport du portail spécialisé qui mentionne que des apps populaires pour iPhone se servent d'un outil d'analyse capable d'enregistrer l'écran des utilisateurs sans leur consentement. L'objectif affiché par les firmes comme Abercrombie & Fitch, Air Canada, Expedia, Hollister, Hotels.com ou encore Singapore Airlines qui s'adonnent à de telles pratiques est de mieux examiner, via des captures d'écran ou des vidéos, la façon dont les utilisateurs interagissent avec leurs applications.

Ultimatum de 24h

Si la pratique peut s'avérer utile, elle faute dans la mesure où sa mise en place se fait sans informer l'usager. C'est justement pour cette raison qu'Apple se fait menaçant : « Nous avons notifié les développeurs qui enfreignent ces règles strictes de confidentialité, et nous prendrons des mesures immédiates si nécessaire.»

Les propriétaires des apps icriminées ont la possibilité d'enlever les lignes de code litigieuses ou de retirer tout simplement leurs apps. Et, ils n'ont pas toute l'éternité pour se mettre au pas, car la marque à la pomme leur a donné, selon TechCrunch, un ultimatum de 24h qui expire ce vendredi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!