Apple favorable à de la musique sans protection
Actualisé

Apple favorable à de la musique sans protection

Steve Jobs a appelé les maisons de disques à autoriser le téléchargement de musique sans système de protection (DRM).

Dans un message publié sur le site d'Apple, M. Jobs s'est dit en faveur de «l'abolition complète des DRM». La mesure permettrait à n'importe quel site de vendre n'importe quelle chanson, jouable sur n'importe quel lecteur. «C'est la meilleure solution pour le consommateur, et Apple l'adopterait illico, a lancé le patron d'Apple, si les quatre majors du disque l'autorisaient. Ils pourraient accepter, car les DRM n'ont jamais pu et ne pourront jamais empêcher le piratage de musique», a-t-il martelé. Plus d'un milliard de morceaux sont échangés chaque mois illégalement et gratuitement, selon les derniers chiffres du cabinet de consultants Big Champagne. La déclaration de Steve Jobs intervient alors que plusieurs pays européens, notamment la France et la Norvège, veulent rendre illégaux les DRM d'Apple. Le site iTunes protège toutes les chansons par un système propre de DRM, FairPlay, qui empêche les copies et la lecture ailleurs que sur un iPod, le baladeur vedette d'Apple. L'abandon des DRM est un thème en vogue. La major EMI s'y est essayée en mettant en ligne des morceaux de Norah Jones sur Yahoo! Music. Les indépendants l'ont aussi fait en vendant des morceaux au format MP3 non protégés, soutenus en France par des boutiques comme Virgin ou Fnac Music. Aux Etats-Unis, eMusic est devenu la seconde plate-forme la plus populaire en vendant des morceaux sans protection. (ats)

Ton opinion