Marché de l'informatique: Apple meilleur vendeur en Suisse
Actualisé

Marché de l'informatiqueApple meilleur vendeur en Suisse

Le succès de l'iPad d'Apple a porté le marché informatique helvétique vers les sommets l'an passé. Les ventes d'ordinateurs portables et de bureau ont bondi de 19,3% au regard de 2010.

L'Ipad a fait passer Apple en tête des ventes en Suisse.

L'Ipad a fait passer Apple en tête des ventes en Suisse.

Pour la première fois, Apple devient le numéro un en Suisse. En excluant les tablettes, marché dont la marque à la pomme contrôle 84%, la situation apparaît sous un jour radicalement différent, a indiqué mercredi le consultant Robert Weiss dans l'édition 2012 de son «Livre blanc» analysant l'évolution du marché suisse de l'informatique. La croissance n'atteint alors plus que 3,3% à 2,07 millions d'appareils.

Apple devant

A lui seul, le segment des ordinateurs portables et des tablettes a affiché un bond de 29,2% à 1,83 million d'appareils. Son chiffre d'affaires a pour sa part crû de 11% à 2,22 milliards de francs. En y ajoutant les téléphones intelligents ou smartphones, dont les ventes ont augmenté l'an passé de 22,9% à 1,39 milliard de francs, le total de la branche s'affiche à 4,4 milliards, soit 9,8% de plus qu'en 2010.

Au final, Apple, avec une part de marché de 27,3%, se hisse au premier rang, détrônant Hewlett Packard (HP) qui se retrouve en deuxième place (26,8%). La troisième marche du podium est occupée par Acer (13%), devant Dell (6,9%) et Lenovo (5,2%).

Bond des ventes de tablettes

En excluant les tablettes, Apple, dont la part de marché a bondi de 10,8% à 14,9% se retrouve à la 3e place, talonnant Acer, dont la part de marché atteint 15,2%. HP occupe pour sa part la plus haute marche du podium.

L'an passé, les ventes de tablettes ont plus que quadruplé à 452'000 unités. Leur chiffre d'affaires a pour sa part plus que triplé passant de 100 à 370 millions de francs. Avec son iPad, l'entreprise à la pomme croquée dont le co-fondateur Steve Jobs est décédé en octobre dernier, a raflé la mise, en dépit des dizaines de modèles lancés par ses concurrents.

Si la part de marché de l'iPad a reculé de 92,7 à 84,1% l'an passé, Apple n'en a pas moins vendu 278'000 exemplaires de plus qu'une année auparavant. Dans le même temps, les ventes cumulées de concurrents n'ont progressé que de 64'000 unités. Outre l'avantage d'avoir commercialisé la première tablette, le géant établi à Cupertino, en Californie, peut compter sur pas moins de 200'000 applications pour son appareil. (ats)

Ton opinion