Apprenti, une voie d'avenir

Actualisé

Apprenti, une voie d'avenir

Quelque 70% des jeunes Alémaniques sont apprentis. En Suisse romande, ils ne sont que 55%, déplore Travail.Suisse.

La faîtière syndicale veut «redorer le blason de l'apprentissage». Elle a mis sur pied un programme de formation pour ses membres. L'objectif est double: montrer que l'apprentissage est tout sauf une voie de garage. «Avec la nouvelle loi, on peut finir ingénieur», s'enthousiasme Maurice Clément, du syndicat Syna.

Mais aussi servir de relais auprès des chefs d'entreprise et les convaincre qu'ils ont tout à gagner d'engager des apprentis. «Beaucoup de PME pour qui il n'est pas possible de former à elles seules un apprenti ignorent qu'elles peuvent se mettre en réseau.» Il y a urgence. En août, 22 000 places manquaient.

(ert)

Ton opinion