LNA: Après 20 mois, Genève remet l'Ours en cage
Actualisé

LNAAprès 20 mois, Genève remet l'Ours en cage

Les Servettiens n'avaient plus battu Berne depuis la finale perdue en 2010. Mais leur succès 1-2 n'a pas chassé les vieux démons.

par
Laurent Merlet
Berne
Les Aigles se sont bien battus et sont venus à bout des Ours bernois.

Les Aigles se sont bien battus et sont venus à bout des Ours bernois.

Il aura fallu attendre la onzième confrontation pour que les Genevois effacent l'affront essuyé en finale du championnat 2010. Plus de vingt mois d'attente et de doutes pour que la phalange de McSorley ne nourrisse plus de complexe face aux Bernois. Si les «grenat» ont pris une résolution à Nouvel-An, c'est certainement celle de mettre ce satané ours en cage…

Auteurs d'une prestation solide à défaut d'être brillante, les Genevois auraient très bien pu tout perdre en fin de match. Après le deuxième but de Daniel Rubin, à moins de dix minutes du terme de la rencontre, Salmelainen et Cie ont subitement balbutié leur hockey. Ils ont reculé et se sont contentés d'appliquer un périlleux «catenaccio» devant leurs buts. La réduction du score par Berger, à moins de cinq minutes du terme, a ravivé les vieux démons genevois.

«Nous n'avons une nouvelle fois pas su gérer notre fin de match. Nous nous mettons à douter et nous paniquons, a regretté le capitaine Goran Bezina, soulagé d'avoir empoché la totalité de l'enjeu. Cette victoire, nous sommes allés la chercher au prix d'énormes efforts.»

Ce succès collectif, s'il n'efface pas les lacunes techniques et mentales, permet de garder inchangé l'écart qui sépare Servette de Bienne, victorieux de Langnau. «Jusqu'à la fin du championnat, chaque match sera pour nous un vrai match de play-off», a encore relevé Daniel Rubin.

Berne - Genève-Servette 1-2 (0-0 0-1 1-1)

PostFinance-Arena. 15 977 spectateurs. Arbitres: Rochette, Mauron/Micheli. Buts: 37e Salmelainen (Gautschi, Vampola) 0-1. 51e Rubin (Salmelainen, Vampola) 0-2. 55e Berger (Kwiatkowski, Ritchie) 1-2. Pénalités: 5 x 2' contre Berne. 4 x 2' contre Genève-Servette. Topscorers PostFinance: Ritchie; Goran Bezina.

Berne: Bührer; Höhener, Furrer; Kwiatkowski, Beat Gerber; Jobin, Hänni; Meier; Berger, Ritchie, Dumont; Neuenschwander, Froidevaux, Reichert; Deruns, Plüss, Rüthemann; Vigier, Gardner, Scherwey.

Genève-Servette: Stephan; Vukovic, Goran Bezina; Pothier, Gautschi; Mercier, Gian-Andrea Randegger; Antonietti; Rubin, Salmelainen, Vampola; Walsky, Flurin Randegger, Fata; Simek, Trachsler, Friedli; John Fritsche, Rivera, Roland Gerber.

Notes: Berne sans Lötscher, Morant, Roche (blessés), Bertschy et Vermin (CM M20). Genève-Servette sans Berthon, Hecquefeuille, Savary, Schneeberger (blessés, Dan Fritsche (malade) et Vermeille (CM M20). 36e sortie pour blessure de Walsky. 58e: temps mort Genève-Servette. Berne sans gardien dès la 58'35''.

Duel à distance. Dans un match aux senteurs de reprise, chaque équipe a placé ses espoirs de victoire dans les mitaines de son portier. Déruns (19e) et Vigier (31e) ont notamment buté devant Stephan. Bührer, qui faisait son retour à la compétition, a réalisé plusieurs parades décisives avant de plier sur une déviation de Salmelainen (37e)à la suite d’une frappe de la ligne bleue de Gautschi. Rubin a ensuite offert un cadeau de mauvais goût à ses futurs employeurs (51e) avant que Berger ne réduise le score (55e). Ce dernier a raté l’égalisation à 8 secondes de la fin.

Ton opinion