Mariage pour tous: Après 7 ans de ping-pong, le Parlement a finalement dit oui
Publié

Mariage pour tousAprès 7 ans de ping-pong, le Parlement a finalement dit oui

Les deux chambres ont accepté vendredi une version finale du projet de loi pour donner accès au mariage aux couples homosexuels et au don de sperme aux couples de femmes.

par
Yannick Weber
Les élus Verts sont venus montrer en couleur leur soutien au projet au moment du vote final.

Les élus Verts sont venus montrer en couleur leur soutien au projet au moment du vote final.

Twitter – Les Verts

La proposition avait été déposée en 2013 par la conseillère nationale vert’libérale bernoise Kathrin Bertschy. Après de multiples passages et modifications dans les deux chambres, le Conseil national et le Conseil des États ont voté ce vendredi matin sur une version finale, qui contient l’accès au mariage pour les couples homosexuels et au don de sperme pour les couples de femmes. Au National, la loi a été acceptée par 136 voix pour, 48 contre et 9 abstentions. Au Conseil des États, le résultat a été à peine moins serré: 24 pour, 11 contre, 7 abstentions.

Dans le détail, les Vert’libéraux, les Verts, les socialistes et les libéraux-radicaux ont tous accepté la loi à l’unanimité dans chacun de leurs rangs. Seuls l’UDC et le PDC ont voté en majorité contre le projet. À noter que, parmi eux, certains élus romands ont tout de même voté oui, comme Céline Amaudruz (UDC/GE), Jacques Nicolet (UDC/VD), Vincent Maître (PDC/GE), Marie-France Roth-Pasquier (PDC/FR), Pierre-André Page (UDC/FR) et le conseiller aux États Charles Juillard (PDC/JU).

Le peuple sera très probablement appelé à trancher une bonne fois pour toutes. L’UDF, petit parti avec un seul élu au Parlement fédéral, a déjà annoncé qu’il lancerait le référendum. S’il parvient à récolter les 50’000 signatures nécessaires, les Suisses devraient se prononcer dans les urnes, a priori en juin 2021.

Vote salué par des associations

«C’est une victoire historique pour les droits de la communauté LGBTIQ», s’est réjoui Amnesty Suisse dans un tweet. L’association Famille Arc-en-ciel, fondée en 2010 pour défendre les intérêts des familles homoparentales en Suisse, a de son côté d’ores et déjà indiqué qu’elle «se prépare au référendum annoncé» par l’UDF.

Ton opinion