Pakistan: Après avoir réparé des écoles et des ponts, la Suisse se retire

Publié

PakistanAprès avoir réparé des écoles et des ponts, la Suisse se retire

Trois mois d’engagement d’aide humanitaire suisse ont permis de rendre l’accès à l’éducation et à l’eau pour des populations touchées par les inondations meurtrières de cet été.

Les enfants ont pu retrouver les bancs de l’école notamment grâce au soutien humain de la Suisse.

Les enfants ont pu retrouver les bancs de l’école notamment grâce au soutien humain de la Suisse.

DDC

Cela restera comme l’une des «pires catastrophes de son histoire», comme le formule la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse. Le Pakistan se relève progressivement après la mousson et les inondations exceptionnelles qui ont ravagé et meurtri le pays cet été.

La DDC, section du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), avait répondu à l’appel à l’aide des autorités pakistanaises en envoyant des spécialistes du personnel humanitaire sur place. «Ces derniers se sont rendus dans la vallée de Swat où les besoins étaient importants et la présence internationale inexistante», écrivent la DDC et le DFAE jeudi.

Avec la population locale

«En moins de trois mois, les équipes ont réparé onze écoles et huit ponts suspendus pour permettre aux habitants et aux enfants de la vallée de retrouver un accès aux marchés locaux et à l’éducation, et ont réhabilité seize systèmes de distribution d’eau. Les communautés locales ont été impliquées dans l’ensemble de ces activités qui ont bénéficié à plus de 30’000 personnes», indique encore la Confédération.

Trois millions de francs ont été affectés à l’intervention de trois mois de la DDC au Pakistan. «En outre, 200’000 francs ont été octroyés à l’ONG Helvetas qui mène des projets dans les domaines de l’eau potable ainsi que de la distribution alimentaire, de médicaments et de matériel de première nécessité dans la province du Khyber Pakhtunkhwa au nord-ouest du pays», lit-on encore.

Une région connue

La DDC avait mis un terme à un demi-siècle d’aide humanitaire au Pakistan en 2020. Le pays figurait sur la liste des pays prioritaires de la DDC et les activités se concentraient alors déjà dans la vallée de Swat. De retour cette année dans une région qu’elle connaissait donc bien, la DDC a pu y constater que les écoles qu’elle avait aidé à reconstruire après les inondations de 2010 «ont toutes bien résisté aux récentes crues».

(ywe)

Ton opinion

35 commentaires