Mort de Sophie Le Tan: Après deux ans et demi de silence, le suspect avoue le meurtre

Publié

Mort de Sophie Le TanAprès deux ans et demi de silence, le suspect avoue le meurtre

En détention depuis septembre 2018, Jean-Marc R. a fini par admettre avoir donné la mort à l’étudiante de 20 ans, qui s’était volatilisée près de Strasbourg (est de la France).

Sophie Le Tan avait disparu le 7 septembre 2018, le jour de ses 20 ans. 

Sophie Le Tan avait disparu le 7 septembre 2018, le jour de ses 20 ans.

Après deux ans et demi à nier, Jean-Marc R. a finalement avoué être l'auteur du meurtre de Sophie Le Tan, indique BFM TV. La jeune étudiante de 20 ans avait disparu le 7 septembre 2018, jour de son anniversaire. Elle avait pris rendez-vous pour visiter un appartement à Schiltigheim, près de Strasbourg (est).

D'importantes traces de sang, que l'on avait cherché à effacer, avaient été découvertes chez le suspect, ainsi que de l’ADN sur le manche d'une scie. Il aura cependant fallu plus d'un an pour retrouver le squelette incomplet de la jeune femme dans une forêt vosgienne du Bas-Rhin, où l'homme se rendait régulièrement.

Jean-Marc R. traîne derrière lui un lourd passé judiciaire. 

Jean-Marc R. traîne derrière lui un lourd passé judiciaire.

Jusqu’ici, Jean-Marc R. avait toujours nié son implication dans la mort de Sophie, mais il avait reconnu l’avoir croisée le jour de sa disparition. Cet homme de 60 ans traîne derrière lui un lourd passé judiciaire, lui qui avait notamment écopé d’une peine de 15 ans de prison pour viols en 2003.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion

88 commentaires