Magasins copiés: Après l'Apple Store, la Chine copie Ikea
Actualisé

Magasins copiésAprès l'Apple Store, la Chine copie Ikea

Un faux magasin Ikea identique au modèle original a été découvert dans la ville chinoise de Kunming, celle-là même où de fausses boutiques Apple avait été ouvertes.

par
man/frb

La ville de Kunming, en Chine, est une adepte du copier-coller. Après s'être fait connaître pour abriter des boutiques Apple ouvertes sans licence d'exploitation officielle, voici qu'un magasin Ikea identique à ceux du géant suédois y a également fait son apparition. Bien que le nom de la marque «11 Furniture» ne soit pas le même que l'original, les couleurs, les meubles, les sacs et même les crayons sont en tous points semblables à ceux de la chaîne de magasins de meubles low-cost Ikea, qui possède par ailleurs neuf enseignes dans le pays. Par contre, tout l'assortiment contenu sur quatre étages pour une superficie totale de 10'000 mètres carrés n'est qu'une copie «made in China» du modèle original, rapporte le journal «China Daily».

«C'est un phénomène tout à fait nouveau», a expliqué un analyste chinois après cette découverte. «Si des produits contrefaits se trouvent depuis longtemps dans le commerce, on assiste à présent au clonage des services».

Le magasin «11 Furniture» ne nie pas les similitudes. «Les clients me l'ont dit, nous ressemblons à Ikea. Mais pour moi ce n'est pas mon problème. Je suis là pour prendre soin du bien-être des clients. Ces choses, comme les droits d'auteur, c'est aux grands patrons de les gérer», confie Zang Yunping, du service clientèle de l'enseigne.

Inter IKEA Systems BV, franchiseur et propriétaire du concept IKEA dans le monde, ne compte justement pas en rester là. «Il est très important de protéger la propriété intellectuelle. Nous allons traiter cette affaire avec notre conseiller juridique», indique la firme dans un communiqué. «La meilleure chose à faire pour empêcher cette pratique est d'ouvrir à l'avenir plus de magasins et de proposer les vrais produits IKEA au maximum de clients», estime pour sa part David Affentrager, porte-parole d'IKEA Suisse.

Ton opinion